Tous nos articles sur "rnb"

#Tweetzik : Alicia Keys – Girl On Fire

Alicia Keys revient mais malheureusement elle est en feu. Alors jetez vite un oeil sur son dernier clip Girl On Fire avant qu’il soit réduit en cendres.

Regardez : Alicia Keys – Girl On Fire :

Chronique : L’étoile Knowles brille en Solo

Solange - Losing You sur Soul Ton OreilleElle est bien loin l’époque où Solange n’était perçue que comme la « sœur » de Beyoncé. Que de chemin parcourue par la cadette Knowles depuis ces temps où pour obtenir une info la concernant il fallait tel un traqueur, éplucher les sites spécialisés entretenues par des stans fans un peu trop renseignés. En attestera la réaction d’un public désormais décuplé à l’annonce d’un imminent nouveau single. Le teaser très funky de Losing You, premier extrait de son troisième album à venir intrigue. Et pour cause, cela fait bien quatre ans que l’auteur, interprète, actrice, mannequin, danseuse et enfin DJ (eh oui ça en fait des casquettes) nous délivrait son dernier opus. Solange et son cercle de potes s’y prête à une version branché de « suck & blow » (la génération 1980 qui aura vu le film Clueless sera replongé dans son adolescence), remplaçant la carte de crédit qui passe normalement de lèvres en lèvres par la jaquette simpliste du single.

Regardez : Solange – Losing You Teaser

C’est lors d’une tournée des Destiny’s Child que Solange faisait ses premiers pas sur scène, comblant les entractes de chaque concert d’un peu de danse classique. Il n’est donc que peu étonnant que son nom soit constamment associé à celui de son aînée superstar, lorsqu’à son tour elle lance sa carrière. Le titre Solo Star pour son premier album délivré en 2003 sera alors pertinent quant aux ambitions de la jeune artiste et tombe à point nommé pour taire ces rumeurs selon lesquelles Solange intégrera le groupe désormais devenu trio. La cadette Knowles s’épanouit en solo ! L’opus aux influences pop, rock, reggae et hip hop, comprendra des productions de Jermaine Dupri, The Neptunes, Timbaland ou encore Linda Perry. Si ce premier essai ne rencontre pas le succès, ses textes seront révélateur du potentiel d’auteur de la chanteuse alors âgée de 16 ans seulement.

Solange qui co-écrit et co-produit une partie des titres de l’album, avouera que sa première passion est en effet la prose. Ainsi, elle mettra par la suite sa plume au service de divers artistes, incluant les différents membres de Destiny’s Child. Elle recevra d’ailleurs plusieurs nominations pour sa contribution à l’écriture des titres Get Me Bodied et Upgrade U figurant sur B Day, second album de Beyoncé. MaisSolange ne sait pas rester en place. Celle qui se qualifie ironiquement d’hyperactive n’a pas de profession déterminée. S’éloignant davantage des micros, elle s’adonnera au mannequinat puis pourquoi pas au cinéma. Elle apparaîtra notamment dans la comédie Johnson Family Vacation aux côtés de Cedric the Entertainer et de Wilhelmina Vanessa Williams, ou encore dans le troisième volet de la série Bring It On (en français American Girl 3). Peut-être est-ce le choix des films ou tout simplement ses performances, reste que les critiques ne seront généralement pas convaincus.

Regardez : Solange – Feeling You Part II feat. N.O.R.E

En 2008, le titre I Decided produit par Pharrell Williams annonce le retour de Solange dans l’industrie musicale après un break de cinq ans, autant dire que l’on y croyait plus. Le premier extrait de Sol-Angel and the Hadley St. Dreams qui se hisse sans difficulté au sommet des charts, laisse présager un second opus aux antipodes des débuts de la chanteuse. Solange mobilise Cee-Lo Green, Soulshock & Karlin, et Mark Ronson entre autres à la production, et reçoit Bilal pour invité sur le très expérimental Cosmic Journey. Citant parmi ses influences The Supremes, The Marvelettes, ou encore Martha Reeves, le projet aux sonorités principalement orientées 60s et 70s, est empreint de blues et de jazz mêlés à de l’électronique. La fibre créative de l’artiste parait ici pleinement exploitée, ses prises de risque en feront un album singulier, peut-être même un peu trop en avance sur son temps. Sol-Angel and the Hadley St. Dreams bénéficiera d’un bien meilleur accueil des critiques que son prédécesseur, sans doute parce qu’une Solange plus mature prendra cette fois le contrôle de la direction artistique du projet.

Moins concernée par les attentes du label, elle sera plus apte à relater des évènements liés à sa vie. La chanteuse y abordera des thèmes tels que les relations amoureuses, le divorce ou la mort d’une proche. On reconnaîtra en 6 O’Clock Blues, titre au accent Motown, une ode à son fils. Tout semble aller pour le mieux pour Solange, du moins sur le plan artistique. Si elle rencontre enfin le succès, s’atteler à la phase de promotion ne sera pas un pur plaisir pour l’enfant rebelle Knowles. D’abord mariée puis mère à l’âge de 17 ans, Solange ne se conforme pas aux normes. Si Beyoncé renvoie continuellement cette image lisse notamment dans ses interview maîtrisées au millimètre près, sa jeune sœur s’avère avoir un caractère corsé donnant parfois à ses entrevues avec les journalistes des allures de confrontations. Il faut dire qu’elle hérite de ce handicap déguisé en privilège, celui de s’engager dans le show-biz quand un parent est une célébrité établie. La légitimité de son exposition sera systématiquement remise en question, et endosser ces multiples casquettes ne fera qu’affecter sa crédibilité déjà fortement atteinte. On lui reprochera de ne pas se décider pour un métier fixe et de vivre au crochet de sa sœur, et n’ayant pas sa langue dans poche il lui sera difficile de se contenir, en particulier quand certain tendent à s’attaquer à sa famille. Mais batailler contre les médias n’est ce pas un combat perdu d’avance ? Son attitude agace.

Regardez : Solange – I Decided

Avec le temps elle apprendra à dire ce qu’elle pense (même quand ça dérange) en chanson dans des titres comme F**k the Industry (Signed Sincerely), sa lettre à l’industrie musicale et/ou à ses détracteurs. En ce qui concerne l’éternelle comparaison à Beyoncé, le titre God Given Name qui ouvre Sol-Angel and the Hadley St. Dreams témoigne de son état d’esprit : elle n’existe pas seulement en tant que « sœur », elle est avant tout un être à part entière. Solange déclarera au désespoir de ceux qui souhaiteraient être témoin d’une rivalité entre les deux sœurs qu’une compétition entre elles n’a pas lieu d’être, toutes deux évoluant vers deux directions artistiques totalement différentes. Elle finira par avouer humblement que celle-ci reste l’un de ses modèles d’inspiration.

La tendance semble très vite inversée lorsqu’en 2009, Solange évoque pour la première fois un éventuel troisième album. Du statut de vilain petit canard, il semblerait que l’artiste revêt le costume de prêtresse du style. Désormais adulée, on s’intéresse à celle qui occupe les premiers rangs des défilés pour son look qui fascine. Tout dans son allure suscite la curiosité, les motifs afro chic, les imprimés et mix de couleurs, et surtout Solange ose. Représentant une sorte d’icône de la nappy attitude, ses moindres faits et gestes sont épiés, commentés et même imités. Si bien que le nom de Solange Knowles devient vendeur. Elle devient alors l’égérie de diverses marques de cosmétiques telles que Rimmel London ou prête son image pour les produits Carol’s Daughter et orne les couvertures de magazines. Vogue.com lui consacrera ainsi une semaine spéciale dans le cadre de sa chronique « Today I’m Wearing » et elle recevra même des éloges de Giorgio Armani. C’est par le biais des réseaux sociaux, notamment sur le très populaire My Damn Blog, que celle-ci entretient la relation avec ses fans. Sur cette sorte de journal de bord, l’artiste délivre des clichés personnels de ses voyages reflétant son attrait pour la culture et son mode de vie. On découvrira alors une facette de l’artiste moins mise en avant, comme son engagement en chanson dans des causes caritatives. Si l’on sait que Solange s’épanouit alors en tant que DJ, il n’ y a malheureusement pas de trace de ce fameux troisième album, déclaré comme fini en 2011.

Regardez : Solange – Losing You

Solange salue la patience du public avec le clip de Losing You, premier extrait de son prochain album à venir via Terrible Records. La vidéo du titre que l’artiste co-écrit et produit avec Dev Hynes a.k.a Blood Orange a été tournée à Cape Town en Afrique du Sud. Dans un premier temps, le concept illustre d’abord son amour de l’art africain avec la culture des sapeurs congolais qui prône l’élégance et ensuite reflète le train de vie d’une Solange en virée avec sa bande de potes. Les captures de moments de détente convenant parfaitement puisqu’elle parle de la conception de cet album comme d’une agréable expérience. L’opus sera le premier projet que Solange délivre en indépendant, le stress des majors étant derrière elle, on devrait donc s’attendre à plus de prises de risque et c’est justement ce que l’on aime !

La jaquette noir et jaune de Losing You représente les faces A et B du projet. Solange accompagne le single d’un second titre intitulé Sleep in the Park. Le morceau aux parfums 80s serait inspiré par Prince. Le troisième album de Solange est prévu pour 2013, cinq ans après la sortie de Sol-Angel and the Hadley St. Dreams. Si chacun de ses opus venait à être délivré avec cinq ans d’intervalle, nous espérons que la qualité de ce troisième projet à venir vaille l’attente.

 Écoutez : Solange – Sleep In The Park

Pour aller plus loin:

#Tweetzik : Ryan Leslie, Dress You to Undress You

Aujourd’hui ça fait un an que Perrine a rejoint la team Soul Ton Oreille, mais c’est aussi l’anniversaire de Ryan Leslie qui en profite pour lacher son dernier clip Dress You to Undress You. Let’s celebrate !

Regardez : Ryan Leslie – Dress You to Undress You :

#Tweetzik : Le clip Pyramids de Frank Ocean

Après la sortie de son album Channel Orange dernièrement, Frank Ocean commence à mettre en image ses plus belles chansons. Aujourd’hui, ce n’est pas moins de 8 minutes de vidéo qui sont mises au service de Pyramids, un morceau qui durait 10 minutes à l’origine. Ne boudons pas notre plaisir et apprécions ensemble le clip très bien réalisé par Nabil.

Regardez : Frank Ocean – Pyramids

Vos Choix Musicaux #36

Encore une semaine de sautée en cet été qui se finit pas si mal finalement. On prend vos propositions d’il y a deux semaines, celles que vous avez faites sur la page Facebook de Soul Ton Oreille, on retient celles qui ont suscité le plus d’adhésion et elles seront au nombre de trois chaque semaine. La thématique de la dernière fois était le RnB : quelles sont ces perles d’hier et d’aujourd’hui (enfin surtout d’hier à priori) que vous avez retenu pour notre oreille à tous ? Voyons ça tous ensemble.

Le choix d’Elie S. :

Donell Jones (feat. Styles P) – Put Me Down

Le choix de Saïd E As :

Jagged Edge (feat. Nelly) – Where The Party At 

Le choix de Christ Off :

Ciara – Like A Boy 

Pages : Précédente 1 ... 6 7 8 9 10 ... 28 29 Suivante