Tous nos articles sur "rnb"

SZA revient avec un clip et deux exclus

Nous vous la présentions il y a 2 mois de cela avec la sortie de son troisième EP intitulé Z, revoici donc la seule artiste féminine du label TDE et nouvelle princesse du R&B, SZA. Elle nous présente le clip de Julia, titre rétro disco-pop plus que plaisant, et nous offre par la suite un extrait du son Tender, bien plus sombre que le précédent et dont on ne sait rien puisque encore inconnu jusque là. Au vue de la présentation, on peut supposer que cela serait les prémices du prochain projet de la chanteuse.

Regardez : SZA – Julia / (Tender)

Mais ce n’est pas fini ! (pas de blague SFR s’il vous plaît). La DJ Kitty Cash a présenté cette semaine le titre Moodring, extrait de sa prochaine mixtape Love the Free II disponible à partir du 22 juillet prochain, et c’est sur une production légère de Félix Snow, que SZA nous démontre encore tout son talent avec une interprétation planante dont elle a le secret.

Écoutez : SZA – Moodring

Critique : Me.I am Mariah Carey, l’élusif album

MariahCareymeiam_HEADER-ART

Après un démarrage difficile avec les morceaux Triumphant et Almost Home que vous ne retrouverez pas sur son 14ème album, l’extravagante Mariah Carey est de retour avec Me. I Am Mariah… The Elusive Chanteuse. La diva capricieuse mais talentueuse est-elle de retour ?

Regardez : Mariah Carey feat Rick Ross, Meek Mill – Triumphant (Get’Em)

L’album débute avec une ballade soul feutrée, très sobre, Cry qui nous rappelle (pas forcément en bien) ses nombreux albums de noël. Un échauffement avant de lancer le second titre produit par l’incontournable Mike Will Made It ? Eh bien non ! Si Faded nous fait penser à l’excellent album The Emancipation of Mimi, il faudra attendre pour un beat qui bouge un peu plus. Sur le 3ème titre Dedicaded, Mariah s’accompagne du rappeur Nas et ils nous plongent dans une époque que les deux artistes regrettent. Un morceau sans grand intérêt, que nous passons rapidement.

Nous enchainons avec LE succès commercial de cet album #Beautiful avec Miguel et le petit tube en puissance,Thirsty produit par monsieur Drunk in Love, Hit-Boy. Toutefois, nous regrettons la version avec Rich Homie Quan qui nous semble apporter plus de piquant à ce titre.

Écoutez : Mariah Carey feat Rich Homie Quan – Thirsty

Ne nous attardons pas sur le titre Make It look Good produit par son fidèle ami Jermaine Duprai, avec la participation de Stevie Wonder au piano, qui fait retomber totalement l’ambiance. You’re Mine (Eternal) (7ème titre) est un morceau efficace qui, encore une fois, nous rappelle la mimi de The Emancipation. Mais Mariah a choisi, malheureusement, la version sans Trey Songz qui permettait de donner une réelle atmosphère rnb à ce titre. Nous enchainons avec l’autre tube de l’album You Don’t Know What to Do avec Wale. Un titre efficace, où nous retrouvons la Mariah de Heartbreaker, et le passage de Wale ambiance comme il se doit.

Regardez : Mariah Carey feat Trey Songz : You’re Mine (Eternal)

Mais tout ceci est de courte durée, puisque les morceaux qui suivent sont juste inexistants, à tel point que nous avons eu grand mal à les écouter jusqu’au bout : Supernatural, l’inévitable morceau sur la joie d’être mère avec les gazouillis de ses bambins. Météorite, un morceau un peu house sans rapport avec le reste de l’album. Et enfin Camouflage, le morceau trop chargé en tout (gospel, piano, vibes), beurk !

Mariah termine avec le titre Money ($ _ _ …) avec Fabulous, qui manque un peu de puissance pour être un tube et les morceaux One More Try et Heavenly, où nous retrouvons la Mariah Carey, époque Tommy Mottola mais sans la puissance des hits de l’époque. Nous pensions qu’elle s’arrêterait là mais Mariah a eu la bonne idée de nous livrer aussi des bonus : It’s Wrap avec Mary J Blige et The Art Of Letting Go, à passer directement ! Le titre pas déplaisant mais long, Betcha Gon’Know avec R-Kelly qui s’inscrit dans la pure tradition rnb des années 90.

Regardez : Mariah Carey – The Art of Letting Go

S’il y a quelques jours sa copine Jennifer Lopez, qui fait aussi un flop avec son nouvel album, a déclaré très modestement sur les ondes d’une radio US : « Mariah et moi, on a fait ce que font les gamins en ce moment . Vous savez, on a connu l’époque où tu sortais quelque chose et que c’était directement numéro un et l’album aussi était premier. [...] Nous sommes à un stade diffèrent de notre carrière. On a un statut différent que ceux qui doivent se prouver des choses à eux-mêmes et qui se disent « mon truc doit être numéro un maintenant ». On n’a plus besoin de ça, nous »

Pas sûr que la diva de Heros partage le même avis. Le retour de la reine incontestée des années 2000 est un vrai échec. Mariah essaie de reprendre les ingrédients qui lui assuraient d’être numéro un à chaque fois, mais à force de trop mélanger les genres et de vivre sur ses acquis, elle nous propose un album non terminé, ennuyeux et assez fade à notre goût. Et ce ne sont pas les ventes inexistantes et les 2 ou 3 titres avec les « gamins du moment » qui nous ferons mentir.

Nous vous conseillons donc d’aller sur votre plateforme de streaming préférée pour vous faire votre avis, et nous, nous parions sur un retour très vite de la Queen Mariah.

#Tweetzik : Le retour de Faith Evans avec Missy Elliott

Non, vous ne rêvez pas Faith Evans et Missy Elliott sont bien de nouveau ensemble sur un même morceau. I Deserve it est le premier extrait du prochain album Incomparable de la diva Faith. Un morceau aux sonorités des années 90 / début 2000 sans auto-tune qui nous rappelle que Missy Elliott nous manque et que le rnb est toujours bien présent et nous ça nous enjaille sacrément !

Écoutez : Faith Evans feat Missy Elliot, Sharaya J – I Deserve it

#Tweetzik : Jazmine Sullivan est de retour

4 ans après son dernier album Love me Back et une annonce d’arrêt de carrière pour le moins surprenant, la soul/R&B artiste, Jazmine Sullivan fait son come back avec le premier extrait Dumb de son futur album Reality Show prévu dans l’année. Jazmine s’entoure du très branché Meek Mill et signe là un excellent titre qui pressage du bon pour la suite. On vous laisse apprécier !

Écoutez : Jazmine Sullivan feat Meek Mill – Dumb

Découvrez SZA, nouvelle princesse du RnB

A peine arrivée sur le devant de la scène qu’elle est déjà baptisée nouvelle princesse du RnB : SZA (prononcer Sizza) n’a donc pas intérêt à décevoir ! Elle aussi partie de la bande TDE avec les stars du moment (Kendrick, Schoolboy…) et les étoiles montantes (dont Isaiah Rashad), SZA vient de sortir ce 8 avril son troisième EP, Z. Première femme signée chez Top Dawg, on imagine la pression à son maximum alors qu’elle avance dans son parcours.

Déjà convaincante sur ses deux mixtapes SeeSZARun et S, c’est douceur et force qu’elle transmet à l’auditeur. Extrait officiel clipé fin 2013, Ice Moon nous plonge dans un monde charmant et lumineux, dans lequel il sera difficile de ne pas se sentir apaisé.

Regardez : Ice Moon de SZA

Pas totalement RnB, sa musique est également marquée par la soul, la pop et une touche de folk rendant son univers assez unique en partie produit par Mac Miller, entre autres. Sa voix douce accompagnée de productions aussi délicates que la demoiselle nous font parier sur son succès en 2014. Avec ce nouvel EP, elle continue de nous emmener dans son univers et ses clips, parfois réalisés par elle-même comme Babylon, font partie intégrante de l’expérience. Comme ses visuels très graphiques qui dénotent avec les imageries habituelles et marquent encore un peu plus la délicatesse de son univers.

Regardez : Babylon de SZA

Avec Z, c’est 10 titres qu’elle propose : Ur ouvre l’opus avec sa voix comme un souffle qui nous emporte dans son monde. En enchaînant directement avec Childs Play, elle profite de l’exposition ou la surexposition du chicagoan du moment, Chance the Rapper. Un titre qui combine bien les deux tonalités des artistes, Chano s’imposant tranquillement sur la seconde partie du morceau. Un featuring parmi trois en tout sur Z, les deux autres impliquant ses camarades de TDE, Kendrick Lamar sur Babylon et Isaiah Rashad sur Warm Winds. Encore un morceau plein de douceur qui est cohérent avec ce que le rookie masculin de l’écurie Top Dawg nous a proposé sur Cilvia Demo, et écho à Ronnie Drake, l’un de leurs duos d’alors.

Ecoutez : Childs Play de SZA featuring Chance the Rapper

Sur Julia, SZA explore un terrain plus disco-pop, rétro comme il faut, un peu comme ce qu’un Blood Orange a pu nous proposer récemment. Sweet November, comme son nom l’indique, est doux et simple, sans pour autant être facile : cette fois plus soulful grâce à son instru, le titre permet à SZA de toucher du doigt un autre de ces différents domaines musicaux qui construisent son univers. Un tantinet rock, Green Mile montre une facette un peu plus sombre de la chanteuse, pour un morceau intense que le twist sur ses dernières trente secondes rend lumineux.

Vous l’aurez compris, avec Z, la chanteuse propose un projet plutôt encourageant quant à son succès chez TDE. En attendant de boucler la boucle avec A, on vous souhaite de profiter de l’univers de SZA à travers cette nouvelle sortie et de plonger dans son monde et ces 10 titres comme on a pu le faire !

Quoi ? Vous en voulez plus ? Eh bien il semblerait que la jeune chanteuse ait pensé a vous, lecteurs de Soul Ton Oreille, en nous offrant son dernier clip. Continuons donc la visite de cet univers qu’est le sien, avec encore une fois, une touche TDE.

Regardez : Warm Winds de SZA featuring Isaiah Rashad

 

Pour aller plus loin :

Pages : 1 2 3 4 5 ... 28 29 Suivante