Tous nos articles sur "rnb"

Découvrez : Oyinda, petite perle londonienne

OYINDA_HEADER-ARTICLES

Envie de calme à l’approche de l’hiver, les soirées animées de cet été laissent place aux ambiances plus posées. Ca tombe bien, chez Soul ton Oreille nous vous avons déniché le nouveau talent de la rentrée, aka Oyinda !

Cette chanteuse anglaise d’origine africaine chante, compose et produit ses chansons. Pour l’instant, seuls 3 titres sont en ligne, mais déjà un beau potentiel. Une ambiance pop très planante, une touche de RnB alternatif, faute de trouver un autre nom à cette génération 2010s qui manie les nouveaux sons électroniques avec élégance pour faire évoluer un style vieux de plus d’un demi siècle. Elle renvoie également une image simple, illustrant ses titres de photos d’elle en noir et blanc. Un ensemble pur, sombre et mystérieux.

Son premier titre Rush of You sorti cet été est un bon exemple, mélangeant instruments classiques type piano, violon, avec une rythmique moderne et quelques effets psychédéliques. Beaucoup de mots pour décrire une chanson simple et efficace qui va aussi bien pour se détendre que pour balancer la tête d’un côté à l’autre sur le chemin de travail.

Écoutez : Oyinda – Rush Of You

Dernier titre en date, The Devil’s gonna keep me, un peu plus planant, mélangeant distorsion des instruments, couleurs sombres et optimistes. Un titre un peu déchiré mais pas torturé, bref une petite perle dont il existe 1001 façons de l’interpréter.

Mais le titre sur lequel on a un vrai coup de cœur, c’est What still remains. Sorti entre les deux autres titres, on balance entre rythme hip-hop posé, violons romantiques et sons synthétisés graves et imposants, très Thom Yorke, sûrement la touche anglaise. Sur chacun de ces titres la voix se pose parfaitement, jouant sur les effets d’écho, de chœur, ou de voix solo. On vous laisse juger.

Écoutez : Oyinda – What still remains

Voilà, Oyinda c’est votre nouveau son de chevet, à surveiller de très près. Certes, 3 titres c’est très peu pour se forger une opinion et cerner le personnage, mais tout ce mystère c’est attrayant et nous ne manquerons pas de vous tenir informé de son actualité !
L’artiste réside actuellement à New York où elle se produira les 22 et 23 octobre, après avoir partagé l’affiche de pointures comme Outkast au Lollapalooza cet été à Chicago. Si vous êtes de passage là bas n’hésitez pas à aller voir et faites le nous savoir !

Pour en savoir plus :

#Tweetzik : Jazmine Sullivan – Forever Don’t Last

Nous vous l’avions annoncé, Jazmine Sullivan est bien de retour avec un nouvel album Reality Show, et aujourd’hui elle nous en dévoile un nouvel extrait. Forever Don’t Last est une magnifique balade soul acoustique comme elle sait bien nous faire. Frissons garantis !

Écoutez : Jazmine Sullivan – Forever Don’t Last

#Tweetzik : Jhené Aiko dévoile le clip The Pressure

Alors que son nouvel album est déjà en écoute sur la plateforme de la fameuse pomme, Jhené Aiko nous dévoile le clip de The Pressure, extrait de l’album Souled Out qui sort dans une semaine. Ce clip illustre la pression que peut avoir la jeune artiste auprès des siens, notamment auprès de sa fille qui joue son propre rôle. On vous laisse découvrir.

Regardez : Jhené Aiko – The Pressure

SZA revient avec un clip et deux exclus

Nous vous la présentions il y a 2 mois de cela avec la sortie de son troisième EP intitulé Z, revoici donc la seule artiste féminine du label TDE et nouvelle princesse du R&B, SZA. Elle nous présente le clip de Julia, titre rétro disco-pop plus que plaisant, et nous offre par la suite un extrait du son Tender, bien plus sombre que le précédent et dont on ne sait rien puisque encore inconnu jusque là. Au vue de la présentation, on peut supposer que cela serait les prémices du prochain projet de la chanteuse.

Regardez : SZA – Julia / (Tender)

Mais ce n’est pas fini ! (pas de blague SFR s’il vous plaît). La DJ Kitty Cash a présenté cette semaine le titre Moodring, extrait de sa prochaine mixtape Love the Free II disponible à partir du 22 juillet prochain, et c’est sur une production légère de Félix Snow, que SZA nous démontre encore tout son talent avec une interprétation planante dont elle a le secret.

Écoutez : SZA – Moodring

Critique : Me.I am Mariah Carey, l’élusif album

MariahCareymeiam_HEADER-ART

Après un démarrage difficile avec les morceaux Triumphant et Almost Home que vous ne retrouverez pas sur son 14ème album, l’extravagante Mariah Carey est de retour avec Me. I Am Mariah… The Elusive Chanteuse. La diva capricieuse mais talentueuse est-elle de retour ?

Regardez : Mariah Carey feat Rick Ross, Meek Mill – Triumphant (Get’Em)

L’album débute avec une ballade soul feutrée, très sobre, Cry qui nous rappelle (pas forcément en bien) ses nombreux albums de noël. Un échauffement avant de lancer le second titre produit par l’incontournable Mike Will Made It ? Eh bien non ! Si Faded nous fait penser à l’excellent album The Emancipation of Mimi, il faudra attendre pour un beat qui bouge un peu plus. Sur le 3ème titre Dedicaded, Mariah s’accompagne du rappeur Nas et ils nous plongent dans une époque que les deux artistes regrettent. Un morceau sans grand intérêt, que nous passons rapidement.

Nous enchainons avec LE succès commercial de cet album #Beautiful avec Miguel et le petit tube en puissance,Thirsty produit par monsieur Drunk in Love, Hit-Boy. Toutefois, nous regrettons la version avec Rich Homie Quan qui nous semble apporter plus de piquant à ce titre.

Écoutez : Mariah Carey feat Rich Homie Quan – Thirsty

Ne nous attardons pas sur le titre Make It look Good produit par son fidèle ami Jermaine Duprai, avec la participation de Stevie Wonder au piano, qui fait retomber totalement l’ambiance. You’re Mine (Eternal) (7ème titre) est un morceau efficace qui, encore une fois, nous rappelle la mimi de The Emancipation. Mais Mariah a choisi, malheureusement, la version sans Trey Songz qui permettait de donner une réelle atmosphère rnb à ce titre. Nous enchainons avec l’autre tube de l’album You Don’t Know What to Do avec Wale. Un titre efficace, où nous retrouvons la Mariah de Heartbreaker, et le passage de Wale ambiance comme il se doit.

Regardez : Mariah Carey feat Trey Songz : You’re Mine (Eternal)

Mais tout ceci est de courte durée, puisque les morceaux qui suivent sont juste inexistants, à tel point que nous avons eu grand mal à les écouter jusqu’au bout : Supernatural, l’inévitable morceau sur la joie d’être mère avec les gazouillis de ses bambins. Météorite, un morceau un peu house sans rapport avec le reste de l’album. Et enfin Camouflage, le morceau trop chargé en tout (gospel, piano, vibes), beurk !

Mariah termine avec le titre Money ($ _ _ …) avec Fabulous, qui manque un peu de puissance pour être un tube et les morceaux One More Try et Heavenly, où nous retrouvons la Mariah Carey, époque Tommy Mottola mais sans la puissance des hits de l’époque. Nous pensions qu’elle s’arrêterait là mais Mariah a eu la bonne idée de nous livrer aussi des bonus : It’s Wrap avec Mary J Blige et The Art Of Letting Go, à passer directement ! Le titre pas déplaisant mais long, Betcha Gon’Know avec R-Kelly qui s’inscrit dans la pure tradition rnb des années 90.

Regardez : Mariah Carey – The Art of Letting Go

S’il y a quelques jours sa copine Jennifer Lopez, qui fait aussi un flop avec son nouvel album, a déclaré très modestement sur les ondes d’une radio US : « Mariah et moi, on a fait ce que font les gamins en ce moment . Vous savez, on a connu l’époque où tu sortais quelque chose et que c’était directement numéro un et l’album aussi était premier. [...] Nous sommes à un stade diffèrent de notre carrière. On a un statut différent que ceux qui doivent se prouver des choses à eux-mêmes et qui se disent « mon truc doit être numéro un maintenant ». On n’a plus besoin de ça, nous »

Pas sûr que la diva de Heros partage le même avis. Le retour de la reine incontestée des années 2000 est un vrai échec. Mariah essaie de reprendre les ingrédients qui lui assuraient d’être numéro un à chaque fois, mais à force de trop mélanger les genres et de vivre sur ses acquis, elle nous propose un album non terminé, ennuyeux et assez fade à notre goût. Et ce ne sont pas les ventes inexistantes et les 2 ou 3 titres avec les « gamins du moment » qui nous ferons mentir.

Nous vous conseillons donc d’aller sur votre plateforme de streaming préférée pour vous faire votre avis, et nous, nous parions sur un retour très vite de la Queen Mariah.

Pages : 1 2 3 4 5 ... 29 30 Suivante