Tous nos articles sur "rick ross"

Clip : Pusha T présente Hold On

PUSHA_HEADER-ARTICLES

C’est l’un des albums les plus attendus de l’année qu’à livré en octobre Pusha T avec My Name Is My Name. Profitant de la touche Kanye West avec une production impeccable, MNIMN a marqué cette fin 2013 par sa qualité. Alors qu’on avait déjà été conquis par Sweet Serenade, peu ou pas de titres nous auront déplu sur les 12 pistes de l’opus. Nos coups de cœur ? Numbers On The Boards (« I’m so bossy bitch get off me! »), Suicide et son instru sautillante ou encore No Regrets.

Bien entouré, Pusha T a produit avec cet album des morceaux qui plairont autant aux radios qu’à sa base de fans ou aux amateurs du genre les plus durs, sans vraie concession par rapport à son travail passé et avec la qualité qu’on lui connait. A l’aise dans son story-telling, efficace dans sa manière de poser et reflétant son caractère parfois nonchalant, on vous recommande vivement l’album si vous n’avez pas osé vous lancer !

Continuant la promo de MNIMN, Pusha T revient cette semaine avec le clip de Hold On, qui profite de la présence de Rick Ross. Quand d’habitude on a beaucoup de mal à apprécier le bonhomme en solo ou en featuring, force est de constater qu’il sait se montrer efficace en toute sobriété, sans Maybach Music balancé par-ci par-là. Les vocalises rugissantes de Kanye West par-dessus, et nous voilà avec un titre mi-introspectif, mi-égotiste qu’on a plaisir à écouter.

Regardez : Hold On de Pusha T feat Rick Ross

Ecoutez 2 titres de John Legend

JohnLegend_HEADER

Il y a quelques jours, John Legend twittait son retour, « Vous avez attendu assez longtemps», et balançait son premier morceau depuis Tonight (Best You Ever Had), The Beginning. Une ballade romantique et sexy, comme il sait si bien les chanter. Voici un petit aperçu : « As soon as I saw you baby I had plans, plans to take you to my elevator, cook a little breakfast later ». Traduisez : « Dès que je t’ai vue, j’ai eu des projets pour nous deux, t’emmener dans mon ascenseur, te préparer le petit dèj plus tard… » Tout un programme !

Ecoutez : John Legend – The Beginning

Une semaine après, John Legend lâchait le premier single officiel de son prochain album Love In the Future, le titre Who Do We Think We Are en featuring avec Rick Ross. Leurs collaborations n’ont plus rien de surprenant car après Sweet Life, Rich Forever, Free Mason et Magnificient, c’est la cinquième fois qu’ils se retrouvent sur un morceau. Et comme à son habitude, le rappeur de Miami flirte avec ses thèmes préférés : bijoux, champagne, dollars et weed. Un morceau ordinaire, qui nous fait carrément regretter l’époque de Get Lifted, le premier album de John Legend sur lequel figurait notamment l’indémodable I Used To Love You. Vos oreilles averties reconnaitront et apprécieront quand même le sample de Mr Big Stuff de Jean Knight, morceau utilisé dans les années 80 par le grand  Heavy D.

En attendant Love In The Future, prévu avant l’été, on vous laisse avec son dernier single.

Ecoutez John Legend – Who Do We Think We Are ft Rick Ross.

 

Pour aller plus loin :

Soul Ton Actu #11

Une semaine dans le monde de la musique, c’est des clips, des sorties d’albums, des informations en tout genre et beaucoup de bonheur pour nos oreilles malgré des déceptions parfois. Cette semaine, Soul Ton Actu #011 avec 4 actualités qui ne nous ont pas échappé sur quelques-uns de ces événements, majeurs ou non, qui font le quotidien de la musique, parfois côté coulisses et souvent à ne pas prendre au sérieux.

Nas a enfin sorti son 10ème album, Life is Good. Et il n’y a pas de sortie d’albums, sans soirée de sortie d’album.

Lundi 16 juillet, dans un restaurant branché de New York bien sûr, Nas a donc invité quelques amis pour un diner et une soirée sponsorisés par Moet et Chandon. La marque française officialisait par la même occasion le début de sa tournée Moet Rosé. Le rosé à bulles coulait à flot,  Q-Tip aux platines,  le tout dans une ambiance assez détendue. Soul Ton Oreille aurait aimé y être. Regardez vous-même !

Comme il y a cinq ans, de nombreuses personnalités s’investissent dans la campagne de Barack Obama. Il y a quelques mois, Beyoncé avait posté une lettre écrite à la main qu’elle adressait à la Première Dame américaine Michelle Obama. Cette semaine, dans une vidéo pour la campagne de réélection du président américain, on découvre la chanteuse, qui lit cette lettre  à voix haute. Beyoncé explique qu’elle voulait que Michelle Obama sache à quel point elle était reconnaissante de tout ce qu’elle fait pour les Etats-Unis.  »Michelle, merci pour chacune des choses que vous faites pour nous. Je suis fière que ma fille grandisse dans un monde avec des gens comme vous, dont elle peut s’inspirer ».

Ça y ‘est, j’ai une poussière dans l’œil…

 

 Rick Ross adore manger ! Vous en doutiez ?

Plus que ça, Rozay fond pour le fromage qu’il ajoute à toutes les sauces. Lors d’un entretien avec le magazine culinaire américain Bon Appétit du mois d’août, il livre sa recette de prédilection : le tilapia au brocoli. «Je mets une belle pièce de tilapia dans de l’aluminium, je l’assaisonne comme il faut, j’ajoute une tête de brocoli et deux ou trois tranches de fromage au dessus. Je referme l’alu en une papillotte que je pose sur le grill. Et voilà !”

Dans l’attente d’un éventuel album de recettes,  découvrez un nouvel extrait de son prochain opus God Forgives, I Don’t. Ça s’appelle 3 Kings, et c’est featuring Jay-Z et Dr Dre, rien que ça !

On termine avec Chaka Kahn qui elle, a perdu du poids. Près de 30 kg en moins pour la chanteuse de I’m Every Woman. Fière de son nouveau corps, elle le montre. Le week-end dernier, la diva de 59 ans était sur la scène du festival Taste Of Chicago. Elle y a interprété ses plus grands tubes dans une tenue assez légère, et pas des plus chics…

 

Usher : pourquoi on n’en a jamais parlé ?

Si on ne vous a jamais parlé d’Usher sur Soul Ton Oreille jusqu’à ce jour, ce n’est pas parce que nous le plaçons dans le top 3 des artistes mondiaux qu’on a le plus vu torse-nu depuis le début de sa carrière. Car vous en conviendrez Mesdames, Usher adore se balader quasi à poil, avec l’une de ses mains posée nonchalamment sur la boucle de ceinture. Pour nous qui scrutons les infos musicales pour vous donner le meilleur du hip-hop et de la soul, Usher le chanteur-danseur émérite de la fin des années 90 s’est perdu depuis un moment. Depuis le carton Yeah! entonné avec Lil Jon et Ludacris, fini le RnB langoureux façon Confessions ou Simple Things ou encore les morceaux entraînants comme Caught Up ou Bad Girl qui appartiennent au passé dorénavant. Aujourd’hui, le pygmalion de Justin Bieber se retrouve les deux pieds dans la mouvance musicale actuelle, celle qui domine les charts de façon outrageuse, le dancefloor ou tubes de l’éternel été. Avec lui, il a emporté Kelis, les (feus) Black Eyed Peas et quelques autres chanteurs plus jeunes comme Nicki Minaj, pour s’afficher sans complexe avec des productions que valident Pitbull, Lady Gaga ou autre Flo Rida

Mais depuis quelques temps, il semblerait que l’Usher old-school qu’on apprécie tant soit un minimum de retour. En vrai, il y a toujours eu un peu des soupes veloutées d’Usher dans certains de ces derniers albums majoritairement électro, mais depuis qu’un certain Hot Tottie (à retrouver dans l’EP Versus) a été usé sur les ondes, il semblerait que les singles choisis soient moins emprunts de l’âme de David Guetta (même si toute la planète a préféré retenir de cet EP le festif OMG avec Will.I.Am.) Le 11 juin dernier, le huitième album studio d’Usher Raymond, Looking 4 Myself a vu le jour chez nous. On constate qu’il contient quelques titres intéressants comme Hot Thing (avec A$AP Rocky), Twister (avec Pharrell Williams) ou encore Lemme See, single mis en images tout dernièrement (et qui rappelle un peu Motivation de Kelly Rowland des Destiny’s Child.) Là encore, Usher n’a pas pu s’empêcher d’enlever son sweat pour se la jouer avec ses abdos inhumains, Rick Ross l’imitant sans trop se faire prier (au moins il a un seul abdo en forme de ventre, lui.) Lemme See, un titre réussi bien qu’il n’ait rien d’original en soi, mais c’est comme ça que nous le préférons Usher, à l’ancienne mode. Pas vous ?

[MAJ] Mixtape : Stalley propose son American Dream

Stalley Savage Journey to the American Dream sur Soul Ton OreilleQuand les premiers extraits de Savage Journey To The American Dream lâchés sur la toile laissaient planer chez les fans de Stalley un certain doute quant à la réversibilité de sa veste, on imagine bien que le public accueillera la mixtape avec un certain recul. D’autant plus que le rappeur de l’Ohio présumé conscient est devenu la dernière signature de l’écurie Maybach Music Group et qu’il y sort officiellement son tout premier projet. C’est dire si Stalley est attendu au tournant : voilà donc sa quatrième mixtape enfin disponible et prête à être épluchée !

Écoutez : Stalley – Everything New [produit par Chad Hugo]

La mixtape aux 14 titres inédits est selon Stalley son projet qui sonnerait le plus comme un album. On retrouve à la production de Savage Journey To The American Dream : Block Beattaz, Soundtrakk, Chuck Inglish et Chad Hugo de The Neptunes. Stalley y invite bien évidement sa nouvelle famille de Maybach Music Group dont son boss Rick Ross, Wale et Meek Mill sur le remix de BCGMMG (à l’origine sur son précédent projet Songs by Me, Stalley). Répondront aussi présents le rappeur Curren$y, une agréable découverte qui répond au nom de Anthony Flammia qui nous l’imaginons ici remplace les refrains coutumiers de Rashad, ainsi que 2 Chainz. Mis à part le fait que vous devrez désormais vous habituer aux fameux « MayMayMayMaybach Music » à chaque début de chanson, le son de Stalley reste dans l’ensemble le même avec cependant une certaine évolution comme il devrait être le cas pour tout vrai artiste.

Regardez : Stalley – Party Heart feat. Rick Ross

 

Mise à jour : Le clip Live at Blossom est disponible.

 

Pour aller plus loin :

Pages : 1 2 3 4 5 Suivante