Tous nos articles sur "nouvel album"

Résultat : les gagnants du jeu concours Mayer Hawthorne

MAYERHAWTHORNE_HEADER-ARTICLES

Tout ce soleil nous ça nous met de bonne humeur, alors on décide de vous faire partager cette bonne humeur en vous préparant un petit jeu concours pour vous faire gagner des cadeaux, c’est pas beau ça ?

Le dandy Mayer Hawthorne sort aujourd’hui son nouvel album Where Does This Door Go, et nous vous proposons de gagner 1 vinyle ou 1 des 2 albums mis en jeu. Plutôt intéressant, n’est-ce pas ?

Pour pouvoir participer c’est très simple vous pouvez nous envoyer un mail à l’adresse habituelle team@soultonoreille.com avant le samedi 20 juillet 23h59. Nous tirerons au sort le nom des 3 gagnants !

Ne perdez pas de temps et tentez votre chance, bonne chance à tous.

RÉSULTAT: Le  tirage au sort a été effectué et voici le nom des gagnants :

Les 2 albums ont été remporté par Yao et Jérôme, et le vinyle a été remporté par Pierre (regardez vos boîtes mail !). Félicitations à eux, merci pour votre participation à tous, et ne vous inquiétez pas vous aurez d’autres occasions de gagnez un cadeau chez nous. A très bientôt pour un nouveau jeu.

Pour aller plus loin :

Découvrez : The Relatives

THE-RELATIVES_HEADERÇa va sonner funky par ici, on vous le dit ! Il y a des vétérans de la musique gospel-funk-soul (dans l’ordre que vous voulez) qui veulent se faire entendre. Leur nom ? The Relatives.

Ils nous viennent de Dallas et se sont fait connaître dans les années 70, le Révérend Gean West et son frangin Tommie West ont réussi à faire entrer ce mélange de styles musicaux dans les églises à l’époque, ce qui n’était pas banal. Pour le reste, ils se sont fait connaître grâce à la scène et leurs performances vocales exceptionnelles et puis ils ont enregistrés trois singles que seuls les fans originaires du Texas connaissent à fond. Voici une de leurs performances d’époque :

Regardez : The Relatives – Let’s Rap (live de 1974) :

On parle d’eux au niveau local dans les 70′s et les 80′s et le temps est passé. L’aura toute relative (jeux de mots !) qu’ils avaient à l’époque a disparu mais ces Messieurs n’ont jamais lâché la musique pour autant. En 2009, un artiste (un certain Zack Ernst du groupe Black Joe Lewis) les sort de leur torpeur pour qu’ils aillent plus loin. Les concerts comme à l’époque reprennent cette année-là, salle comble au Continental Club à Austin, toujours au Texas et puis ils enchaîneront les exhibitions hors des églises jusqu’à ce qu’ils remettent à travailler sur un album.

Les frères West reprennent la route du studio, pour un album cette fois-ci. L’album The Electric World naît et c’est la résurrection et la réalisation d’un vieux rêve pour un groupe qui a plus de 30 ans de carrière derrière lui. Le groupe est en ce moment en tournée au Canada et aux États-Unis, tandis que pour nous, l’album est disponible depuis le 25 mars 2013. Il comprend dix titres, dont Speak To Me (What’s Wrong With America) qui est un des titres qui les a fait connaître à l’époque. Nous vous laissons avec ça. Dites-nous ce que vous en pensez !

Regardez : The Relatives – What’s Wrong With America

Pour aller plus loin :

Critique : Indicud de Kid Cudi

Kid Cudi_HEADER-ARTICLES

C’est avec une semaine d’avance comme annoncé que nous avons pu poser nos oreilles sur l’album Indicud. Si l’ex G.O.O.D Music rappeur vole aujourd’hui de ses propres ailes, ces 18 titres, entièrement produit par lui-même, sont un véritable retour au source. Kid Cudi avait prévenu qu’il voulait planer de nouveau, le moins que l’on puisse dire est que le pari est tenu. Voici ce que nous en avons retenu.

Apres une intro digne d’un générique de film, sans parole et à l’ambiance angoissante, le ton est réellement donné dès le deuxième morceau. Sur Unfuckwittable, il nous affirme qu’il en a bien fini avec le coté négatif et est désormais invincible: « You Know that I’m unfuckwittable » (traduisez : Tu sais qu’on ne peut pas me b*****). Tel un super héros, M. Mescudi nous explique comment il a surmonté seul son passé chaotique et ses addictions sur les morceaux Just What I am avec King Chip et King Wizard, au point de se sentir immortel sur le titre du même nom. Mais cette thérapie sera de courte durée puisque Kid Cudi oublie ses bonnes résolutions très vite avec la suite de Solo Dolo Part II, avec le très bankable Kendrick Lamar.

Entre 2 égotrips et loin des standards lyrics féminins habituels du rap, M.Solo Dolo nous livre sur les titres Young Girl et Girls avec Too $hort, une véritable ode aux femmes de toutes les tailles, couleurs, formes et origines au point de voir des jolies filles partout.

Ecoutez : Kid Cudi – Girls 

Après une interlude de nouveau sans parole, Red Eye, en collaboration avec Hit-Boy, est un morceau qui surprend puisque Scott Cudi est peu présent (refrain et bridge) pour laisser place au groupe Haim. Il récidivera un peu plus tard avec la chanson Beez avec RZA du Wu Tang Clan. Des morceaux qui nous font douter à savoir s’ils ont leur place dans cet album mais qui restent très sympathique à l’écoute.

Sur le morceau Mad Solar, on se réjouit de retrouver tout l’art du rappeur à mêler le chant et le rap pour nous inviter à naviguer dans son esprit solitaire, un thème de prédilection que l’on retrouve aussi sur le morceau Lord of the sad and lonely ou il se proclame ambassadeur de tous ceux qui se sentent solitaire et triste. Pour autant, le « Lonely boy » n’oublie pas ses amis sur le morceau Brothers avec ses acolytes King Chip et A$AP Rocky. Kid Cudi n’hésite pas aussi à remettre les pendules à l’heure auprès de tous ceux qui ne croyaient plus en lui avec Burn Baby Burn et Cold Blooded réglant même au passage ses comptes avec Kanye West, grand absent de cet album.

Enfin sur l’avant dernier morceau Afterwards nous retrouvons Michael Bolton, une collaboration déroutante à l’image du morceau qui nous replonge rapidement dans cette ambiance angoissante qu’affectionne Mescudi pour finir sur un dernier morceau exclusivement instrumental The flight of the Moon Man. 

En conclusion, Indicud est un très bon album, difficilement classable car tellement loin des sonorités actuelles du rap et surtout énigmatique à l’image de la pochette et de son auteur. Un opus qui devrait en ravir plus d’un, sauf si vous vous attendiez à retrouver le Cudi de l’ère G.O.O.D Music.

India Arie, la diva Nu Soul est de retour

INDIAARIE_HEADER-ARTICLES

India.Arie, on ne la présente évidemment plus. Cette superbe chanteuse ayant permis au mouvement nu soul de s’émanciper, avec ses consœurs Erykah Badu et Jill Scott notamment, devrait revenir cette année avec un nouvel album. Album qui se fait plutôt attendre puisque le dernier opus que nous a offert India était Testimony vol 2, Love & Politics et c’était en 2009.

Déjà en fin d’année 2012 nous avions eu le plaisir de la retrouver sur un single,  que nous vous proposons d’écouter, il s’agit du titre 6th Avenue.

Ecoutez : India.Arie – 6th Avenue

On retrouve très bien la touche d’India.Arie dans ce titre et on est vraiment ravi de l’entendre sur de la nouveauté. Quel plaisir alors de découvrir le premier single de ce nouvel album à venir ! Cela fait déjà trois ans qu’elle travaille sur ce nouveau projet, dont vous pouvez suivre l’évolution sur son site officiel. Elle a d’ailleurs annoncé sur sa page Facebook que le nom de son nouvel album serait SongVersation et que le premier titre serait Cocoa Butter, que nous vous laissons découvrir.

Ecoutez : India.Arie – Cocoa Butter

Ca vous plait pas vrai ? Nous on est vraiment pressé d’entendre la suite parce que ce Cocoa Butter nous a clairement mis l’eau à la bouche. Affaire à suivre de très près.

Pour aller plus loin :

#Tweetzik : Big Boi feat. Ludacris et T.I. – In The A

Tiré de Vicious Lies and Dangerous Rumors le deuxième album solo de Big Boi, le morceau In The A se veut être le nouvel hymne rap d’Atlanta. Pour l’occasion, la moitié du groupe Outkast la plus productive du moment a fait appel à deux autres natifs d’ATL bien connus de tous à savoir T.I. et Ludacris et ça le fait bien (même si Aurélien qui vous prépare la critique de l’album n’aime pas trop.) D’ailleurs ce serait rigolo d’imaginer un remix avec d’autres artistes venus de la capitale de la Georgie comme Kanye West, Cee Lo Green, Jermaine Dupri et Andre 3000 bien sûr, qui sait peut-être qu’un jour…

 

Pages : 1 2 3 4 5 ... 11 12 Suivante