Tous nos articles sur "nouvel album"

Guts, Hip Hop avant tout

gutshiphop_HEADER-ARTICLES Nous vous avions fait découvrir le parcours atypique de Guts en préambule de son nouvel album qui est dans les bacs depuis septembre. A l’écoute de celui-ci on peut dire que nos premières impressions ont été bonnes car Hip Hop After All est un plaisir pour nos oreilles. En plus de Open Wide et The Forgotten que l’on retrouve dans son dernier Ep, Guts nous propose 14 morceaux rendant hommage à la culture Hip Hop. On apprécie son côté très chaleureux, Guts nous invite avec lui en studio et c’est comme si on était à la maison. La qualité, toujours aussi bonne, des instrumentaux est aussi mise en valeur par un casting trois étoiles, qui tient toutes ses promesses. Chose rare on aime tous les morceaux de l’album, mais notre premier coup de cœur, sera pour Innovation. Sur ce morceau Guts invite Masta Ace à poser son flow sur une instru très urbaine nous rappelant un peu le lancinant classique de Mopp Deep Shook Ones.

Écoutez : Guts featuring Masta Ace – Innovation

Notre autre coup de cœur sera pour Want It Back ou comment ne pas craquer pour un morceau avec Patrice accompagné de la chorale d’enfants des écoles de New York. On dit merci à Guts pour ce morceau très humain qui nous sommes sûr, vous ferez battre la chamade.

Écoutez : Guts featuring Patrice/The School Voices NYC – Want It Back

Il y en a pour tous les goûts dans cet album, ça sonne nu soul sur Go For Mind, plutôt disco/funk sur Roses, ou encore hip hop à la sauce West Coast sur It’s Like That, il y a même des sonorités pop sur Come Alive, vous retrouverez également l’influence du mythique groupe qu’est The Roots. Par exemple le titre Enlighten, un morceau très proche des productions de cette époque, a justement été réalisé en collaboration avec un habitué de la bande à Questlove : Cody Chesnutt en plus du rappeur Murs.

Écoutez : Guts featuring Cody Chesnutt/Murs – Enlighten

Guts à travers Hip Hop After All nous parle en toute sincérité de ce qu’il aime avant tout : le hip hop, de ses origines à aujourd’hui. Il nous gratifie d’un album à son image, c’est à dire très classe, dont le but n’est même pas mercantile mais de faire plaisir. Nous espérons que Guts arrivera à avoir la reconnaissance qu’il mérite car il nous livre ici sans doute un de ses meilleurs albums, en attendant vous pouvez le retrouver sur scène en concert partout en France et en interview le mercredi 5 novembre sur Radio Piiaf dans l’émission Vision Décalée.

Pour en savoir plus :

Chill Bump : The Memo en attendant l’album

CHILLBUMP_HEADER-ARTICLESCela fait bientôt deux ans que le duo Chill Bump, pourtant très prometteur, avait un peu disparu de nos radars. Ils étaient en fait en train de sillonner les scènes françaises avec notamment des premières parties de concert de C2C dont ils avaient remixé le fameux morceau Happy. On les retrouve également à l’affiche de l’Olympia en première partie du concert de Wax Taylor, sur plusieurs autres scènes de festivals ainsi que sur la tournée de Chinese Man et partageront la scène avec La Fine Equipe.

Regardez : Chill Bump & La Fine Equipe – Live à Victoire 2

Après avoir remporté le concours du tremplin du Sziget Festival, Chill Bump va sortir le 3 novembre prochain leur premier album Ego Trip dont nous vous présentons tout de suite le premier extrait intitulé The Memo.

Regardez : Chill Bump  – The Memo

The Memo nous rassure et confirme le statut « artiste à suivre » que nous avions donné à Chill Bump. On retrouve dessus cette énergie contaminante ponctuée par le flow chirurgical de Miscelaneous. La production de Bankal avec son gimmick entêtant de flute traversière fini de nous convaincre en nous donnant l’envie d’en découvrir beaucoup plus. En attendant Chill Pump s’amuse à nous balancer des vidéos, les 8th Lab Session, qui nous montre avec malice les coulisses de la réalisation de l’album tant attendu dont nous ne manquerons pas de vous reparler dès sa sortie le 3 novembre.

Regardez : Chill Bump – 8th Lab Session Part 1

Pour en savoir plus :

Joey Bada$$ prépare la sortie de son premier album

joeybadass_HEADER-ARTICLES

Dans la catégorie des rappeurs avec un S en forme de dollars dans leur nom, celui qui sort définitivement du lot est Joey Bada$$. Nous vous l’avions présenté quand il nous avait tapé dans les oreilles, il y a 2 ans, avec la sortie de sa mixtape gratuite de très bonne qualité 1999. Depuis on l’a retrouvé en 2013 avec la sortie de deux autres mixtapes Reflex suivi de Summer Knights. C’est d’ailleurs sur cette dernière que nous retrouvions un titre en hommage au classique de Souls Of Mischief, Til Infinity. Sur ce morceau baptisé 95 Til Infinity, on peut s’apercevoir que Joey Bada$$ a encore progressé avec un flow plus mature et qu’il reste toujours fidèle à des sons très 90′s.

Regardez : Joey Bada$$ – 95 Til Infinity

Pas si connu que ça en France mais présenté comme la relève du rap aux États Unis, ses apparitions cet été dans les festivals Cabaret Vert et Rock en Seine, lui permettent de faire parler de lui et de promouvoir la sortie de son premier album B4.Da.$$ qui est annoncé pour fin septembre. Le rappeur en profite également pour sortir le premier extrait de l’album Big Dusty avec un clip un brin old school.

Regardez : Joey Bada$$ – Big Dusty

Sur ce titre très sombre, l’influence de Mobb Deep saute aux oreilles. Pour nous c’est peut-être l’une des meilleures productions estampillée rap Us qui soit sortie depuis quelques mois. Joey Bada$$ nous donne envie d’en entendre plus mais pour l’instant c’est le flou le plus total autour de l’album. On ne sait pas grand-chose sauf des rumeurs sur des collaborations prometteuses avec Dj Premier, Pete Rock et Q Tip. La date exacte de sortie n’a même pas été communiquée, il va donc falloir patienter encore un peu.

Pour en savoir plus :

Critique : The Herbaliser se remixe

HERBALISER_HEADER-ARTICLESDepuis 1995 The Herbaliser, un collectif anglais composé de Jack Wheery et Dj Ollie Teeba accompagnés par 7 musiciens, nous distille des perles hip hop/soul/funk. Durant toutes ces années, ils ont sorti sept albums studios portés par le label Ninja Tunes et K7!. The Herbaliser sont un peu les pionniers dans cette discipline de fusion de jazz/hip hop et soul. Le plus connu de leur morceau est le très sexy Sensual Woman, un extrait de la bande original du film Snatch, que nous vous proposons de (re) découvrir tout de suite.

Écoutez : The Herbaliser – Sensual Woman

The Herbaliser auraient pu se noyer dans la masse des productions après leur pause de 4 ans, mais il en a été autrement avec la sortie en 2012 de There Were Seven. Un album produit en indépendant qui reçu un très bon accueil, The Herbaliser a la bonne idée de se servir des nouveaux moyens de communication pour créer une nouvelle proximité avec leur public et en quelque sorte de relancer une nouvelle énergie autour du projet. La toile leur permet également de rencontrer des nouveaux producteurs. Le fruit de tous ces échanges fructueux aboutit à la sortie le mois dernier de l’album remix de There Were Seven. L’album fait peau neuve avec quinze nouvelles versions et remix réalisés entre autres par 2econd Class Citizen, Colman Brother ou encore le pionnier de la drum’n’bass Electronica T Power. Afin de vous donner un avant goût de ce retour en grande forme, voici l’introduction de There Were Seven Remix.

Écoutez : The Herbaliser – The Return Of Seven ( G Bonson remix )

On aime le côté soul planante du remix de Colman Brother du titre The Lost Boy, avec une instrumentale ressemblant à du Wax Taylor. Sur le remix dub de Welcome To Extravagance c’est le côté anglais qui ressort avec un son dub dans l’esprit de Clashs ou des puces de Camden. Plus loin on retrouve sur Zero Hill, remixé par Souns Sci, une ambiance plus caverneuse avec un son trip-hop à l’opposé de Take ‘Em Out sorte de morceau funk au ralenti remixé par T Power. Sur A Said State Of Affairs, remixé par Jenome, on pense à du Common mais c’est bien George The Poet au micro. On continue avec le virage électro de l’album sur Crimes & Misdemeanours remixé par Lopez. Le remix de March Of The Dead Things par Renegade Brass Band clôt l’album sur une note jazzy non négligeable.

Écoutez : The Herbaliser- March Of The Dead Things (Renegade Brass Band remix)

Pour résumé cet album est un condensé de bonne musique que l’on aime, accompagné de grosses basses et de rifles inspirés. Plus qu’un album de remix The Herbaliser nous offre leur vision de la musique à la fois en lui rendant hommage mais aussi en la bonifiant avec les ingrédients d’aujourd’hui. Le résultat est plaisant, The Herbaliser devient un peu moins sage en se remixant ce qui  leur fait le plus grand bien.

Pour en savoir plus :

Découvrez : Guts

guts_HEADER-ARTICLES

Guts fait partie de ces artistes au parcours atypique, aujourd’hui beatmaker français, il fut hier l’un des créateurs du groupe Alliance Ethnik. On se rappelle forcément dans les années 90 du tube Simple Et Funky qui mis tout le monde d’accord, grand public et critique. Ce que l’on sait moins c’est que leurs deux albums ont été réalisé aux États-Unis, ce qui permettra à Guts de se faire connaitre outre atlantique. Après la séparation du groupe, Guts se met à produire des sons pour des artistes comme Common, Rahzel, De La Soul.  Puis, comme il le dit lui-même, il avait un peu peur et préféra donc retourner vers la France où il produit des morceaux pour des groupes comme Les Sages Poètes De La Rue avant de se lancer en solo plus en confiance en signant sur le célèbre label anglais On Wax. Son premier album de sampling Le Bienheureux sort, on y retrouve des instrus reprenant pas moins de 80 samples différents. Il ne connaît qu’un succès d’estime malgré un bon single And The Leaving Is Easy qui est repris dans la série Skin mais aussi dans de nombreuses publicités à travers le monde.

Regardez : Guts – And The Leaving Is Easy

Ensuite Guts décide de partir de son label afin de s’associer à l’artiste Manbo pour créer Pura Vida. Son but étant de mélanger des sonorités plus tropicales à la soul ainsi qu’au reggae avec pour résultat un maxi Take A Look Around You et la création d’ une boite de production Pura Vida Production. Il en suivra un nouvel album Freedom qui regroupe toujours des instrus avec énormément de sample et de diversité musicale. Celle-ci peut s’expliquer par le fait que Guts soit originaire de Paris, qu’il ait approfondi sa culture hip hop à New York, qu’il soit passé également par Londres mais aussi par la Jamaïque pour la réalisation de l’album de Big Red Raggamufin Culture et pour finir parce qu’il vit depuis 2007 à Ibiza.
Son album suivant Paradise For All, auto-produit sur son label Heavenly Sweetness, est tout autant de qualité, on retrouve toujours les mêmes ingrédients avec des morceaux toujours autant non formatés, ce qui peut expliquer en partie qu’après 20 ans de carrière on méconnaisse Guts.

Son dernier Ep Open Wide, sorti il y a quelques semaines, est une bonne surprise. Le premier extrait Open Wide est un bel hommage à Nelson Mandela, le titre a même été conçu le jour de sa mort, en featuring avec Lorine Chia dont nous avons le plaisir d’entendre la voix soul et féline.

Regardez : Guts – Open Wide

On retrouve également un titre estampillé hip hop, The Forgotten en duo avec les rappeurs de Détroit Quelle Chris et Danmerk Vessey. Le morceau est très aérien avec ses gimmicks de bruit de bouche façon Timbaland et un flow bien cool et bien trainant. L’Ep permet un retour au premier plan pour Guts qui retrouve des productions qu’on lui avait connues à ses débuts. Open Wide est une sorte d’introduction à son prochain album dont le titre Hip Hop After All confirme cette tendance de retour aux sources. La liste des titres a été dévoilée et on découvre avec plaisir le recours à de nombreux featurings comme Tanya Morgan, Rah Diga & Akua Naru, Grand Puba, Patrice, Cody Chesnutt… Pour illustrer nos propos Ma Funk, qui est le premier extrait déjà disponible en écoute, est une bombe funk avec Leron Thomas au chant. Voilà de quoi  nous donner vraiment envie de découvrir l’album mais il faudra donc un peu de patience pour découvrir la suite en septembre.

Écoutez :  Guts – Ma Funk

Pour en savoir plus :

Pages : 1 2 3 4 5 ... 12 13 Suivante