Tous nos articles sur "motownphilly"

Boyz II Men : les années Motown

Trois grands axes pour une carrière de vingt ans déjà et une période dorée chez Motown : revoyons aujourd’hui ensemble le parcours des Boyz II Men au début des années 1990.

Les débuts

Nous sommes fin 1985 au High School of Creative and Performing Arts de Philadelphie (Pennsylvanie). Nathan Morris et Marc Nelson, alors lycéens, décident de former un groupe de chant. Au fil des mois, beaucoup de personnes intègrent le groupe, puis, devant poursuivre leurs études une fois diplômés, le quittent. Après diverses formations peu concluantes, les deux jeunes hommes recrutent finalement tour à tour Wanya Morris, Shawn Stockman et Michael McCary.

Ils prennent alors le nom de Unique Attraction, jouent pour le bal de leur lycée et répètent souvent ensemble, notamment dans les toilettes de l’établissement où ils trouvent l’acoustique excellente. C’est d’ailleurs en reprenant de nombreux tubes dont le titre Boys To Men du groupe New Edition dont ils sont d’immenses fans qu’ils trouveront ainsi l’inspiration du nom définitif du groupe : Boyz II Men.

La rencontre déterminante

1989. La radio locale Power 99FM, animée par Bell Biv DeVoe (Ricky Bell, Michael Bivins et Ronnie DeVoe) qui ne sont autre que les membres de l’ancien groupe New Edition, organisent un concert à Philadelphie où Michael Bivins (aussi producteur) tient la tête d’affiche. Pour ceux qui ne connaissent pas l’anecdote, ce soir-là est sûrement l’un des plus importants de l’histoire du groupe.

Les Boyz II Men se rendent donc au show, bien décidés à approcher Michael Bivins en coulisses. En rodant autour des loges, ils arrivent à approcher une femme du staff et lui demandent s’ils peuvent avoir des Pass VIP, mais cette dernière ne peut leur en donner qu’un seul. Après une petite combine, ils parviennent à se refiler le Pass en question chacun leur tour et à se faufiler en coulisses, juste au moment où Michael Bivins sort de scène. Audacieux, ils commencent à chanter a cappella une de leurs chansons préférées (dont on vous parlera plus en détails demain).

L’artiste est impressionné par leur talent, leur laisse sa carte et demande à Nate de le rappeler au plus vite. C’est donc par l’intermédiaire de Michael Bivins et Biv Entertainment que les hommes décrochent leur premier contrat chez Motown peu de temps après. Seul Marc Nelson refuse de signer et quitte le groupe, préférant continuer sa carrière en solo.

Arrivée chez Motown

La carrière des Boyz II Men débute donc en 1991 avec leur premier album intitulé Cooleyhighharmony, sorti peu de temps après sur le légendaire label. L’album est réédité en 1993 avec des titres bonus dont le cultissime End Of  The Road produit par Babyface et LA Reid et issu de la bande originale du film Boomerang. Un titre qui les propulse au rang de superstars battant même le record du nombre de semaines passées à la tête des charts détenu par Elvis Presley.

Coté conception musicale, le célèbre producteur Dallas Austin, connu pour avoir collaboré avec les plus grands (Aretha Franklin, Berry Gordy, Michael Jackson…), signe la plupart des productions de l’album dont MotownphillyUnder Pressure ou encore les plus doux Please Don’t Go et Lonely Heart. Le son de cet album de Boyz II Men est un mélange de styles : l’arrivée des sonorités new jack, ponctué de « hip-hop doo wop »  et d’harmonies vocales, qui deviennent leur marque de fabrique.

Regarder : Motownphilly (avec l’apparition du non moins célèbre Questlove ! )

L’année suivante, toujours chez Motown, ils enchaînent sur un second album, IIMichael Bivins souhaitant se concentrer sur le projet d’autres artistes, ils font appel à des producteurs de légende : James Harris III et Terry Lewis (on leur doit une partie de l’album Dangerous de Michael Jackson), Babyface ou encore Dallas Austin, rien que ça ! L’opus est à la hauteur des attentes, et les hits ne manquent pas. L’album est un savant mélange entre RnB et new jack, dans la continuité du précédent, mais plus abouti diront certains. Les harmonies vocales sont d’une efficacité redoutable. La sauce prend, conquit les ondes et les dancefloors. II se vend à plus de 12 millions d’exemplaires et bat une fois de plus tous les records, notamment avec le titre I’ll Make Love To You (écrit par Babyface) qui  reste  14 semaines au top du Hot 100. Beaucoup d’autres tubes figurent sur II comme Thank YouOn Bended Knee ou encore Water Runs Dry.

Regarder : Thank You

Les Boyz II Men sont alors au sommet de leur carrière et sollicités de toutes parts : ils collaborent avec Brandy sur BrokenheartedMichael Jackson sur HistoryLL Cool J sur Hey Lover, Mariah Carey sur One Sweet Day

Après une grosse tournée en 1995, Motown décide de sortir le projet intitulé The Remix Collection, Boyz II Men Album et ce malgré les réticences du groupe. Cette sortie marque la fin de la période Motown pour le quatuor qui quitte le label et signe un contrat chez Sony dans la foulée.

En 2007, désormais au nombre de 3 (Michael  McCary ayant quitté le groupe pour raisons de santé), les Boyz II Men reviennent avec l’album A Journey Throught Hitsville U.S.A., un opus ambitieux de reprises des grands tubes de la Motown revisités à travers leurs harmonies vocales. Une belle manière en quelque sorte de boucler la boucle en rendant hommage au label qui les a fait connaître.