Tous nos articles sur "live"

Lily Allen reprend Stronger Than Ever

Stronger Than Ever, single phare de l’EP Black and Blue de Raleigh Ritchie dont nous vous avions fait la présentation plus tôt dans l’année, revisité par The Internet dans leur EP Black and Blue point two, vous est à nouveau présenté. En effet, cette fois-ci, Lily Allen nous offre son interprétation du titre en live pour BBC Radio 1, une reprise bien plus personnelle sur une instru légère à la rythmique house, un délice.

Regardez : Lily Allen – Stronger Than Ever (live lounge)

Aller, pour le plaisir, voici l’impressionnante version live de Raleigh Ritchie lui-même, qui nous tient en haleine tout du long ! (« Allen » – « haleine », quel talent dans l’écriture sur STO).

Regardez : Raleigh Ritchie – Stronger Than Ever (live)

Critique : Mac Miller – Live from Space

LFS_HEADER

Il y a peu de temps, Mac Miller nous offrait un nouveau CD à ajouter à notre discothèque. Celui-ci, sobrement intitulé Live from Space, est un album live et c’est suffisamment rare pour être souligné. Nous ne savons pas ce qu’il en est pour vous mais ici, nous trouvons que les live de hip-hop sont bien trop rares (comparé au rock par exemple) pour ne pas nous arrêter dessus.

Dans Live from Space, ce n’est pas uniquement son dernier album Watching Movies With The Sound Off qu’il partage. Ce sont des enregistrements de morceaux récents tels que S.D.S ou plus anciens comme la bombe qu’est Best Day Ever qu’il a interprété sur plusieurs dates de son The Space Migration Tour. Par exemple, The Star Room a été enregistré à San Diego, Youforia quant à lui a été enregistré à Los Angeles. En parlant de ce dernier morceau, sachez que c’est notre coup de cœur de l’album. Il nous montre que Mac Miller est véritablement plein de surprise. Loin des beats hip-hop et de son flow habituel, il se met à chanter une ballade tout en jouant du piano et là, c’est toute la salle qui est transcendée.

Mac Miller – Youforia

Mais pour en revenir à ses différentes dates, ceci nous permet de nous rendre compte que où qu’il soit, face à n’importe quel public il a toujours la même énergie et est un showman de première classe. Il n’est toujours pas adepte de la procrastination et tout le monde peut voir et entendre qu’il a travaillé chaque morceau à fond, sans rien laisser de côté.

Pour ceux qui l’ont vu en concert, cet album sera donc une occasion de se remémorer de (très) bons souvenirs. Que ce soit sur Bird Call où il s’éclate généralement sur des phases sorties des 90’s ou sur Watching Movies qui prend toute son ampleur lorsqu’il y a de vrais musiciens sur scène. Autant de moments qu’on aimerait revivre à volonté tellement ce jeune homme de 21 ans en a sous le capot.

mac-millerMais cet album n’est pas réservé uniquement aux fans ayant eu la chance de le voir en concert. Après les neufs morceaux live, ce sont 5 morceaux inédits que Malcom a placé en guise de bonus track.

Dans ceux-ci, il nous raconte sa vie, ses envies, ses références, sa façon de voir les choses avec un peu plus de hauteur qu’auparavant. Il offre des pensées à des personnes disparues, tel que Reuben Mitrani dans Eggs Aisle (qui est également le protagoniste du morceau Remember). Il nous propose des instrus de plus en plus calmes comme celle du morceau Earth. En contradiction avec son titre, impossible de rester les pieds sur Terre à l’écoute de ce titre. Life continue et termine la lancée des ballades. Ici on a l’impression que l’instru nous transporte dans une séance de yoga durant laquelle Mac Miller ferait son mea-culpa pour n’avoir pas su contenir son amour : « But if i can’t have you to myself, then you’re, gone ».

Ensuite, vient Black Bush qui nous fait renouer avec les bases qui ont fait de Mac Miller ce qu’il est : quelques joints, quelques bitches et pas mal de fuck et de dick. Bienvenue dans le rap américain dans son plus bel état. Et enfin, le dernier morceau de ce bel album, In The Morning, nous prouve clairement que Mac Miller n’a pas (trop) pris la grosse tête et qu’il sait gérer son succès : « I can’t feel it tonight, but don’t me mad if I’m late, I just got home for the night, I’m gonna be there in the morning ».

Mac Miller – In The Morning

Pour conclure, bien qu’il partage de grands moments avec le public dans cet album, on se rend compte que Live from Space ressemble à ses autres productions. Plein d’énergie mais très personnel, nous montrant qui est vraiment Mac Miller et tout ce qu’il a à nous offrir, et c’est pour ça qu’on l’aime tant ici, sur Soul Ton Oreille.

Pour aller plus loin :

#Tweetzik : Kanye West dévoile 2 nouveaux morceaux

Ce weekend Kanye West a projeté son nouveau morceau New Slave sur 66 immeubles dans le monde entier dont Paris. Il était aussi vendredi soir dans l’émission Saturday Night Live ou il en a profité pour dévoiler un autre titre Black Skinhead de son nouvel album Yeezus prévu pour le 18 juin. Encore une fois, Yessy a fait les choses en grand, on vous laisse découvrir .

Kanye West – New slave

#Tweetzik : Live streaming du concert de Disiz

Après la sortie de son dernier album et pas mal de dates à travers toute la France, c’est à Paris, au Studio SFR que nous retrouverons Disiz à partir de 21h ce soir. Si vous n »avez pas réussi à récupérer l’une des 150 places distribuées vendredi dernier, vous pourrez tout de même profiter du show comme il se doit grâce à sa retransmission en direct ici même.

RDV à 21h pour suivre l’intégralité de la prestation de cet artiste que nous aimons tout particulièrement chez STO.

Pensez à suivre @SoulTonOreille sur Twitter pour interagir en direct avec nous pendant le show.

Enjoy !

#Tweetzik : Love is Gonna Lift You Up – Bobby Womack

La tristesse s’est abattue sur nous lorsque l’on a appris que Bobby Womack souffrait de la maladie d’Alzheimer. Pas de quoi baisser la tête pour autant, profitons de cette légende vivante tant qu’elle est capable de nous offrir de telles performances.

Regardez : Love is Gonna Lift You Up – Bobby Womack (Live)

Pages : 1 2 3 4 Suivante