Tous nos articles sur "hip hop"

Jeu concours : vos places pour le Next Urban Legend

NXULjuillet_HEADER-ARTICLESNous vous présentions l’évènement il y a peu de temps, et nous vous avions dit de rester attentif car nous allions sans doute vous faire gagner vos places pour ce battle spécial concocté juste pour vous !
Petit rappel, il s’agit d’une édition spéciale du Next Urban Legend, qui aura lieu au cinéma d’Aéroville (du côté du Tremblay-en-France) en collaboration avec EuropaCorp-Cinemas, le dimanche 6 juillet 2014 à partir de 14h. La crème de la crème des danseurs vous y attendra, mais aussi de la joie, de la bonne humeur et du très bon son évidemment.

Comme vous avez été sage : chose promise, chose due ! Nous vous proposons de gagner 4×2 places pour assister à ce grand moment de danse. Mais comment faire pour gagner, devez-vous vous demander ? Eh bien tout simplement en nous envoyant un mail à l’adresse suivante :

team@soultonoreille.com avant vendredi 4 juillet 23h59.

Ça serait vraiment dommage de ne pas tenter votre chance, vous risqueriez de rater un grand évènement de danse. Enfin, nous on dit ça, on dit rien…
Bonne chance à tous et peut être que nous nous croiserons là bas dimanche ?

nxul62014

On y sera : Next Urban Legend le 6 juillet

NXULjuillet_HEADER-ARTICLESSouvenez-vous, nous étions les fiers partenaires de l’édition 2014 du Next Urban Legend  en mars dernier. Fort de son succès, les équipes de cet évènement ont décidé d’offrir à leur public une nouvelle expérience, à laquelle nous sommes de nouveau associé et ce avec beaucoup de plaisir. En collaboration avec EuropaCorp-Cinemas, il vous sera proposé le dimanche 6 juillet prochain au cinéma d’Aéroville à Tremblay-en-France (93), une édition spéciale du Next Urban Legend où le meilleur de la culture urbaine sera mis en avant.
C’est donc dans une salle dédiée à la retransmission de spectacles vivants que vous aurez la chance de voir cette édition spéciale animée par le trublion de la danse hip-hop : Youval.

  • Le premier temps fort sera un concours chorégraphique. Suite aux votes recueillis sur la page facebook de l’évènement, des groupes d’Ile de France ont été sélectionnés pour s’affronter sur la scène du complexe le 6 juillet (grosse participation qui les a poussé à retenir 11 groupes et non pas 8 comme initialement prévu).
  • Second temps fort, un battle un-contre-un avec une sélection de danseurs reconnus par leurs pairs tels que Pop Ness, Niako ou encore Funky J. Ce qui vous promet un spectacle explosif de grande qualité toujours en accord avec le même leitmotiv « Peu importe ton style, impose toi avec ta danse ».

Le jury international sera composé de grands noms également (Manu, Tip Top…) et usera de son expertise afin de départager les groupes challengers, ainsi que les guests des un-contre-un.

Pour annoncer l’évènement il y a déjà eu un avant goût mercredi 11 juin dernier avec une mini exhibition de 30 minutes sur place, au cinéma d’Aéroville. Pas d’inquiétude si vous êtes triste de l’avoir raté, il en reste encore deux : les dimanche 22 et 29 juin à 18h toujours au même endroit. Ces moments permettront de mettre en avant l’ensemble des groupes qui ont concourus en leur offrant une scène.

Nous vous conseillons vivement de réserver vos places pour l’évènement, qui débutera à 14h le dimanche 6 juillet prochain. Vous pouvez retrouver les différentes infos pratiques sur les flyers ci dessous. Et si vous êtes sage, peut être qu’on vous fera gagner des places… Restez connectés !

 10449595_10203204213120702_598637462_n10443732_10203204213080701_185083047_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin :

La Fine Équipe, nouveaux chirurgiens du coeur

LAFINEEQUIPE_HEADER-ARTICLES

Vous vous rappelez des 4 garçons que nous vous avions présenté au mois de juillet dernier ? Une équipe qui se présentait comme fine. Ces membres avaient pour ambition et métier La Boulangerie. C’est sans diplôme, ni C.A.P. que ces messieurs nous avaient servi quantité de pâtisseries qu’ils avaient appris à faire tout en nous révélant au passage le secret de leur réussite : le travail acharné tous les jours. A l’exemple de cette précieuse recette.

Regardez : La Fine Équipe – Tarte au Citron

Leurs efforts avaient été récompensés car nous avions dégusté toutes leurs sucreries avec un plaisir non dissimulé. Le goût agréable et la douce mélodie s’est prolongée un peu plus longtemps avec La Boulangerie 2 qui nous a fait découvrir encore plus de saveurs. Nos palais et tympans sont allés à la découverte d’univers au delà des frontières de notre cher pays avec des parfums exotiques.

Après l’EP Gremlins, ces beatmeakers originaires de Paris et Marseille sont revenus le 26 mai dernier avec un nouveau projet. Et cette fois changement radical de corps de métier. Signataires d’une nouvelle convention collective professionnelle, les gars sont devenus chirurgien du cœur, rien que ça ! Sans prétention ni ostentation, ils ont laissé sans hésiter la farine pour le cœur sous toutes ces coutures avec l’EP Lov for Eva (ou <3 4 Eva pour les plus aguerris du langage sms). Il faut reconnaitre que le visuel de la pochette ne laisse aucun doute sur le sujet traité. Pas de publicité mensongère, ils sont fidèle à eux mêmes. Ils nous avaient tenu en haleine avec cette bombe qu’ils avaient lâché début mai pour patienter, que nous vous proposons d’écouter.

Regardez : La Fine Équipe – Luv for Eva Teaser

Garçons dans le vent aux doigts magiques, ils transforment tout ce qu’ils touchent en beat efficace, et nous proposent 6 titres parsemé d’une dose d’électro ici et là. Nous vous prévenons d’avance : ces 6 titres vont vous paraitre trop court et vous allez en redemander. Cet EP est irrigué par les battements de Talkin, Me by, Make u et Eva les quatre valves instrumentales sur lesquelles L’Equipe a greffé Long Time, une cinquième féminisée par la voix soul de Laëtitia Dana que nous ne présentons plus. On retrouve le cœur dans toutes ses cadences, cœur successivement heureux, actif, guilleret, agité, reposé sur Talkin, Me by et Make U, titres qui permettraient au plus énervé d’entre vous de commencer une excellente journée. La fin de l’EP est juste savoureuse avec Lov for Eva, un hymne à l’amour, qui commence avec le battement du cœur brut pour mieux le suivre à l’état amoureux, en paix, serein.

La petite pépite qui clôt cet EP c’est Long Time, nous aurions d’ailleurs aimé qu’il dure plus longtemps que les 3 minutes et 14 secondes qui le composent. Il évoque un cœur meurtri qui revient tout doucement et difficilement à la vie. Les rythmes sont lents et les battements très saccadés pour devenir plus violents presque comme les décharges d’un défibrillateur qui redonnerait l’impulsion pour aider le cœur à repartir. Seul featuring de l’EP, il est forcément un coup de cœur pour nous puisque nous aimons beaucoup Laëtitia Dana, et nous sommes sûrs que vous aimerez aussi. Jugez en par vous même.

Ecoutez : La Fine Equipe feat Laëtitia Dana 

Lov for Eva, c’est un cri du cœur, qu’on entend, qu’on comprend et qu’on ressent. Pour notre part, nous avons su l’entendre, le comprendre et le ressentir, et nous avons beaucoup aimé leur travail et attendons la suite avec impatience puisqu’un album entier est prévu pour l’automne prochain mais du côté des fourneaux et de la farine si vous voyez ce que l’on veut dire.
En attendant, voici notre prescription : écoute intensive, surtout le matin pour vous mettre dans les meilleures dispositions pour commencer la journée. Une dernière chose : si vous voulez les voir en live foncez à leur release party le 14 juin à 21h au Mad Boat & Mad Garden, notre petit doigt nous dit que Laëtitia Dana sera dans les parages.

Pour aller plus loin :

Découvrez : la vision urbaine de Beat Assailant

BEATASSAILLANT_HEADER-ARTICLES2Depuis la présentation de son nouveau single Run le 10 mars dernier, nous étions impatient de découvrir le nouvel album de Beat Assailant, City Never Sleeps. Mais faisons d’abord un petit retour sur ce qu’à fait Beat Assailant pour ceux d’entre vous qui le découvriraient.
De son vrai nom Adam Tuner, originaire de Miami et d’Atlanta il a décidé de poser ses valises à Paris. Entouré d’une équipe française pour produire son premier album, il est ainsi devenu le chef d’orchestre d’un groupe de musiciens éclectiques, géniaux et aux horizons divers. Débarqué en 2005 sur la planète musicale avec l’album Hard Twelve, il s’est fait une place sans pareille, tant est si bien qu’il nous est impossible de le mettre dans une catégorie précise ou de lui coller une étiquette sans se contredire sur le morceau suivant. Nous vous proposons de (re)découvrir son morceau phare : Hard Twelve.

Regardez : Beat Assailant – Hard Twelve

Les albums se suivent mais ne se ressemblent pas : Imperial Pressure en 2008, Rhyme Space Continum en 2009 et B en 2012.

Regardez : Beat Assailant – Rain Or Shine tiré de B.

Tous les talents réunis, élargissent, au fur et à mesure des albums, la palette musicale du groupe. Pouvant se permettre de jongler entre le jazz et l’électro en passant par les percussions africaines, le rock, la funk et sans oublier la dose de hip hop et de soul, qui nous est chère.
En 2012, le H12 Band  s’est désagrégé et tout le monde a pu se dire que c’était la fin de Beat Assailant. En effet, comment recréer l’univers qui nous a tant plu sans certains de ses membres ?
Adam a donc beaucoup travaillé (presqu’un an sur ce nouvel album) pour son retour, et il nous confirme qu’il est toujours là et que l’on peut compter sur lui. Vive Beat Assailant ! Le voici donc  avec son nouveau bébé l’album City Nevers Sleeps. Pour ce 10 titres, le ton est donné d’entrée de jeu avec Run le seul morceau composé et réalisé par les beatmakers Montmartre.

Regardez : Beat Assailant – Run

Nouvelle équipe resserrée autour de Nicolas Gueguen qui le suit depuis le début, nouveau souffle et nouvelle harmonie :  nous avons l’impression de retrouver le premier album par moment, comme un retour aux sources pour repartir du bon pied. La seule collaboration de l’album est faite avec son ami Ben L’oncle Soul sur One Wish. Cet album, c’est la City sous tous les angles et dans toute sa dimension. Arrangement, talent, flow, groove, tout y est ! Note spéciale pour notre coup de cœur Million$ qui finit sur des notes electro.
Nous vous recommanderons plusieurs écoutes pour vous immerger à votre tour dans cette ville, où Adam nous embarque. « Je voulais raconter une histoire urbaine, évoquer la pression, la solitude au milieu des millions, l’anonymat de la ville, son caractère congestionné, bruyant… », explique l’auteur.
Et pour faire durer le plaisir, plongez vous également dans la pochette de l’album, fruit d’une collaboration inédite entre Adam et l’artiste photographe Jean-François Rauzier. Il s’agit d’une hyperphoto (ou photo super détaillée) qui se veut la scénarisation par l’art contemporain de l’image de la ville que peut avoir Beat Assailant. Regardez la de plus près et vous y découvrirez des titres de chansons dissimulés ou encore Adam en personne. Bonne chasse !

Après cela, il ne vous reste plus qu’à le voir sur scène pour prendre toute la mesure de cet album. On espère que vous y retrouverez l’ambiance avec le H12Band. Voilà une excuse toute trouvée pour continuer l’immersion dans cette ville qui ne dort jamais, et courez les voir. La date parisienne à La Maroquinerie le 21 mai étant déjà passée (et était complète en plus), une seconde date est prévu le 26 novembre à la Gaîté Lyrique. N’hésitez pas à venir nous dire ce que vous en aurez pensé.

Les HornDogz débarquent avec #WOOOF

whoof-l-album-des-horndogz-sort-aujourd
On en parlait déjà il y a quelque mois de leur duo avec Benjamin Siksou, Cab Calloway Flow, les HornDogz ont débarqué le 31 mars sur la sphère du bon son avec leur album #WOOOF et ça envoie du très lourd.

Horndogz c’est trois musiciens avec un historique musical assez impressionnant. Etant trois des membres fondateurs de la Malka Family, groupe de funk à la française qui relie la fin des années 80 au 21° siècle, ils ont tournés un peu partout dans le monde et ont notamment accompagné sur scène des personnalité dont la notoriété n’est plus à prouver comme Alpha Blondy ou George Clinton, papa de la funk psychédélique.

Leur maturité musicale acquise aussi bien dans le temps que dans leurs collaborations, donne à leur premier album une richesse en style musicaux naviguant entre la P -Funk, et le Hip-Hop, flirtant avec la soul. C’est grâce notamment aux nombreuses collaborations vocales et instrumentales qu’on a ce rendu plein de diversités. On peut citer Fred Wesley et Marry Griffin qui reviennent sur plusieurs morceaux, mais également le rappeur Mike Larry. C’est un album avec un suivi, le fil conducteur est bien sûr la section cuivre qui sait s’adapter au style en prenant plus ou moins d’importance, en jouant avec les rôles instrumentaux traditionnels. Bref, qu’on aime les sons posés ou les morceaux délirants qui font sauter de la chaise dès qu’on les entend, on est servi.

On retient deux aspects sur cet album : on a des morceaux qui sonne Hip-Hop et qui auraient pu utiliser des samples de soul ou de funk comme c’est très courant de le faire, et on a des morceaux qui sonnent tellement soul et funk, avec plusieurs reprises de classiques,  qu’ils pourraient être samplés dans les albums Hip-Hop de demain. On vous propose d’écouter leur reprise de Move on Up de Curtis Mayfield.

Ecoutez : Horndogz – Move on up

On a donc une pluralité des genre, la différence de l’instrumentation et des voix sur chaque morceau donne plus une impression de compilation que celle d’un album créé de A à Z en studio, ce qui est un peu dommage dans le sens où on n’identifie pas chaque morceau comme étant un titre des Horndogz.

Si il y a bien quelque chose à retenir de cette expérience musicale, c’est la symbiose entre la french touch et les styles P-funk et hip-hop. Si vous n’êtes pas convaincu(e)s, écoutez donc Paris avec Mike Larry, véritable concentré de rap groovy et de fraicheur parisienne. On vous propose une vidéo d’un live au 114 à Paris en 2011, hélas de qualité moyenne mais il y en a bien assez pour vous convaincre de vous procurer le titre en version studio !

Regardez : Horndogz ft Mike Larry – Paris 

Non content d’un album qui envoie du lourd, les curieux ou les connaisseurs qui ont assisté à leur concert à la Bellevilloise le 11 avril ont pu assister à un vrai show – ils savent comment tenir une scène et plus d’un spectateur aura tenté un pas de Breakdance …

On vous conseille donc d’aller faire un tour sur leur page Facebook pour plus d’infos sur les dates à venir !

Pages : 1 2 3 4 5 ... 84 85 Suivante