Tous nos articles sur "dj premier"

Vos sorties du mois de février

FEVRIER_HEADER (2)

Et voilà l’année 2013 est lancée, le premier mois est passé et nous espérons que vous avez déjà profité de nos conseils pour souler vos oreilles durant ce mois de janvier. Pour notre part, nous avons pu voir PJ Morton en showcase et Kendrick Lamar au Bataclan, et nous pouvons vous dire que l’année commence fort. Alors ne perdons pas de temps et allons voir ce que nous réserve le mois de février.

  • Tout d’abord plusieurs propositions pour commencer le mois en douceur, en rap ou en tambours dès le 1er février !
  1. FLYER-LADYVous avez donc la possibilité de passer la soirée à La Bellevilloise à Paris pour la soirée 50 Years of Soul. C’est un joli programme qui vous attend puisque la soirée commencera, bande de chanceux, avec un petit concert du groupe Lady que nous vous faisions découvrir il y a peu, puis s’en suivra différents sets de DJ de funk et de soul. Nous en tout cas, on y sera !
  2. Sinon si vous êtes un peu plus rap, eh bien nous vous suggérons donc le concert de Disiz et Flynt à LaClef à Saint Germain en Laye. Deux figures du rap français que nous apprécions ensemble sur la même scène, n’hésitez pas et courrez-y !
  3. Pour finir, pour les amateurs de grosses percussions, c’est à l‘Observatoire de Cergy qu’il faudra être pour voir se produire sur scène le mythique groupe Les Tambours du Bronx ! Un spectacle vibrant à voir au moins une fois dans sa vie.
  • Nouvelle trilogie de propositions pour le 10 février cette fois, histoire de vous remettre de votre folle soirée du 1er.
  1. Chers Niçois, nous vous proposons de vous rendre au B Spot, pour voir les Dafuniks. C’est quoi ce nom ? Faîtes marcher votre mémoire, nous vous les présentions l’année dernière. « Si vous aimez le hip hop, la soul et le son de la Motown vous serez servi », voilà ce que l’on dit d’eux, et puis Milène notre rédactrice les a déjà vu en concert et ça vous le détour !
  2. Si vous êtes à Paris, et que vous aimez plutôt les moustaches, eh bien nous avons le concert parfait pour vous ! Le groupe Deluxe sera sur la scène du New Morning, c’est l’occasion rêvée d’aller faire les fous avec cette bande de joyeux trublions.
  3. Et si vous êtes plus dans un mouvement hip hop façon 90, ne cherchez plus, nous avons aussi votre soirée ! Ça sera à l’Observatoire de Cergy et vous pourrez souler vos oreilles de la grandeur de DJ Premier, oui oui, DJ Premier et cela pour une poignée d’euros, alors aucune excuse !
  • Encore quelques jours de répit pour vous et on attaque de plus belle, mais tout en douceur. Avec le concert de la très jolie Lianne La Havas qui se produira le 19 février sur la scène du Trianon à Paris. Sa voix de velours saura vous charmer sans aucun doute.
  • Flyer-Sean-Price-e1358433210187Pour finir le mois nous vous suggérons fortement, de vous procurer très rapidement vos places pour le concert de Sean Price qui se déroulera à La Bellevilloise à Paris, le 26 février. C’est son troisième album solo qu’il viendra présenter, et nous on a déjà entendu que c’était un très bon album. Enfin on ne vous influence pas, juste on vous conseille.

Et voilà notre tour des sorties de février est terminé, nous vous souhaitons comme d’habitude de très bons moments de musique. N’hésitez pas à revenir vers nous pour nous en parlez, cela nous fera forcément plaisir. Bons concerts à tous et au mois prochain.

 

#Tweetzik : Unorthodox – Joey Bada$$

Joey Bada$$ est fortement influencé par l’âge d’or du hip-hop américain. Alors qui de mieux que DJ Premier pour composer la musique sur laquelle le rappeur va poser son flow ? La rencontre a eu lieu, et elle a accouché de Unorthodox. Enjoy !

Ecoutez : Unorthodox – Joey Bada$$

Découvrez Kendra Morris

KENDRAMORRIS_HEADER.jpg

Elle est comparée à Amy Winehouse, Joss Stone ou encore Adele… Elle ? C’est Kendra Morris, alors qui est cette jolie rousse à la voix pleine et puissante ?
La soul, Kendra Morris est tombée dedans toute petite. Avec des parents musiciens qui la bercent sur The Spinners, et Tower of Power, (entre autres) Kendra devient vite fan de black music, citant pour référence Marvin Gaye, Steevie Wonder, ou encore Donny Hathaway (pour ne citer qu’eux).
30 ans au compteur, deux EPs, This won’t hurt a bit (2007), Milk and cookies never lie (2008) et un album sorti l’été dernier, Banshees. Son dernier opus incite à la rêverie, il parle d’amour, de désespoir, un amalgame d’histoires à la fois imaginaire et propre à Kendra. L’américaine sublime ses textes empreint de métaphores avec une voix ambivalente… parfois retenue, tantôt lâchée.
Sur scène, elle fait preuve d’innovation. En guise d’ampli, elle utilise le Graal du Boom Bap, le Sharp GF-777 rendu célèbre par le Hip-Hop et notamment Run DMC.
Après une tournée avec le guitariste de renom Dennis Coffey, elle publie une série de singles dont Concrete Waves remixé par le légendaire Dj Premier.

Écoutez : Kendra Morris – Concrete Waves (Remix Dj Premier)

C’est sous la houlette de Wax Poetics Records que Kendra signe son dernier album. Le magazine culte, dont les exemplaires sont à collectionner précieusement pour ceux qui apprécient un tant soit peu le Hip-Hop & la Soul, s’est lancé depuis 2007 dans la production de disques. Il est donc loin le temps où elle s’enregistrait dans le placard de sa chambre, un studio de fortune où la diva se réfugie une grande partie de son enfance. Pour la petite histoire, peu de temps après qu’elle ait appris à parler, elle se souvient avoir demandé à des amis de ses parents : « Vous voulez ma petite voix ou ma grosse voix ? », elle avait 3 ans… voilà.
C’est en forgeant que l’on devient forgeron et ça la jolie rousse l’a bien compris. Elle travaille sa voix, apprends à jouer de la guitare aux côtés de son père avec acharnement. À 22 ans elle quitte sa Floride natale et s’installe avec son girlsband, Pinktricity. Un groupe aux influences pop qui ne rencontre pas son public, conséquence, le groupe éclate deux ans plus tard. L’occasion pour Kendra, de se lancer en solo, rebondir. Elle va de petits boulots en petits boulots, écume les petites salles de la grosse pomme et la persévérance paie. Sa carrière prend un tournant lorsqu’elle fait la rencontre de Jeremy Page qui la conduira aux portes de Wax Poetics.

Au-delà de sa passion pour la musique, elle cultive et puise son inspiration dans le surnaturel comme en témoigne le morceau Pow. Du vaudou, de la sorcellerie… et l’histoire d’un amour perdu.

Regardez : Kendra Morris – Pow

L’étoile montante de la soul New-Yorkaise n’a sûrement pas fini de faire parler d’elle. Sa voix envoûtante à mi-chemin entre Lauryn Hill et Eryka Badu raviront les aficionados du genre.

Pour aller plus loin :

 

Jour 28 : La meilleure production hip hop

Avant de finir sur les deux derniers thèmes, attardons-nous sur la prod’ dans le hip hop et les noms prestigieux qui vont avec. Ces gens de l’ombre sont ceux qui donnent le tempo, donc si un son est bon, c’est en grande partie à eux qu’on le doit. Voyons alors ensemble votre choix pour la citation d’ :

Une chanson hip hop de votre producteur préféré.

Et si vous voulez revoir l’intégralité de nos 30 thématiques des jours du hip hop et vous rafraîchir en bon son, passez par ici.

La réponse d’Arnaud :
Jay-Z – 99 Problems (prod. par Jay-Z)

Eh oui, il ne faut pas oublier que désormais Jay-Z produit. Simple et efficace, 99 Problems est venu directement, comme s’il n’y avait pas d’autres options possibles. Ce titre est un classique qui ne se fera pas oublier de sitôt (tout comme le reste du Black Album).

La réponse de Mike :
Clipse (feat. Pharrell Williams) – Grindin’ (album Lord Willin, prod. par The Neptunes)

The Neptunes est pour beaucoup dans mon attachement au hip hop en général ces dix dernières années. Ils ont cette patte, ce style que l’on reconnaît entre mille : des sons singuliers aux boucles simples et répétitives souvent, lourds de basses parfois et puis de temps à autres, Pharrell Williams qui vient poser sa voix fluette sur une instru toujours travaillée aux petits oignons. On leur doit tellement de morceaux à succès à la formation Pharrell/Chad Hugo via leur label Star Trak, surtout au début du siècle d’ailleurs où ils ont façonné le hip hop selon leur oreille, le rendant plus accessible aux profanes et au passage redressant la tête de quelques artistes en quête de personnalité dans leur son (je pense à toi Justin Timberlake) et faisant exploser la carrière d’autres gens (dont les deux frères de Clipse, Nelly, Sean Paul, Usher etc.)

La réponse de Mimouna :
Common – The Game (albums Be/Finding Forever, co-prod. par Kanye West)

J’étais partie sur un son de Common mais produit par DJ Premier : mais en fait celui qui m’aura marqué le plus ces dernières années, c’est évidemment l’omniprésent Kanye West. On s’écoute (et on regarde) The Game, extrait de Finding Forever. Et en fin de compte, je salue quand même Premier puisqu’il est aux platines !

La réponse de Pierre :
Deacon the Villain (feat. Sheisty Khrist) – Million Miles High (prod. par Kno)

C’est simple, en appuyant sur le bouton « lecture », je vois mon corps s’élever dans la pièce. Parfois je peux percevoir une sorte de lumière apparaître au bout d’un tunnel noir… Il m’arrive aussi d’après mes proches d’évoquer une sensation de bien être incroyable pendant l’expérience même. Et ça vous fait quoi à vous ?

La réponse de Rafik :
Busta Rhymes (feat. Missy Elliott) – How We Do it Over Here (prod. par Dr. Dre)

Une prod’ de dingue !

Jour 23 : Hip hop côté East Coast

J-7 avant la fin de nos 30 Days of Hip Hop et on regrette déjà de ne pas parcourir plus largement cette discipline musicale qui nous est si chère. Biensûr, nous aurons maintes occasions de parcourir les classiques du hip hop, mais les rendez-vous seront plus ponctuels. Allez ce soir, attardons nous sur :

La meilleure chanson East Coast pour vous ?

Point de rivalité gauche-droite chez nous, nous vous parlions hier de la musique côté West Coast alors c’est de bonne guerre, non ?

La réponse d’ArnaudNas – I Can

Sans hésitation, la East Coast pour moi, avant Jay-Z, au-dela de DMX, RZA ou encore Notorious B.I.G, c’est surtout Nas qui me fait kiffer depuis longtemps. I Can est juste mon son préféré de son répertoire. Cependant, c’est vrai que c’est dur parce que même si Snoop et tous ses potes gèrent la West Coast, la East Coast est quand même sacrément bien fournie.

La réponse de Jav JuneMobb Deep – Shook Ones Part II

On hésite forcément entre de nombreuses légendes : le Wu-Tang, Nas, Jay-Z et puis non… Pour moi la East Coast, c’est tout le coté sombre de Mobb Deep et le célébrissime Shook Ones. Je crois que c’est une des faces B les plus reprises de l’histoire du hip hop !

La réponse de Mike : Gang Starr – Skills

Je vais vous faire une confidence : je n’en connais pas 150 des titres du duo Gang Starr, je connais plus les prestigieuses collaborations et productions de DJ Premier que ce qu’avait fait Guru le MC, tout seul ou en compagnie du célèbre DJ, avant de décéder l’année dernière. Cependant Skills est un de ces titres que j’aime à écouter de temps en temps chaque année depuis que je le connais. Un classique comme on dit !

La réponse de MimounaNas – N.Y. State of Mind

Impossible pour moi de ne pas mentionner Nas ici, je vous propose donc l’indispensable N.Y. State Of Mind, en version live. Enjoy !

La réponse de PierreWu-Tang Clan – Method Man

Ah, le bon vieux doc sur un bonne vieille instrumentale toute sale… Il n’y a vraiment pas à dire, ce mec là est un des meilleurs MC de l’histoire du hip hop, point à la ligne.

La réponse de Rafik : The Notorious B.I.G. – Big Poppa

Pages : 1 2 Suivante