Tous nos articles "Regarde"

Découvrez : Isaiah Rashad, poulain de TDE

ISAIAHRASHAD_HEADER-ARTICLES

Top Dawg Entertainment, une écurie de champions : entre Ab Soul, Schoolboy Q, Kendrick Lamar ou Jay Rock, le label indépendant continue de faire plaisir à nos pavillons auditifs. Dernier poulain à nous avoir caressé l’oreille ? Isaiah Rashad. Découvrons donc l’univers du rappeur aujourd’hui.

Isaiah nous vient du Tennessee et la charmante ville de Chattanooga. Alors qu’il était étudiant à l’Université d’Etat, il fait ses premiers pas dans un studio d’enregistrement et trouve alors sa vocation grâce à son cousin qui le laisse utiliser le studio gratuitement. Fort en réseautage, il se fait entre autres entendre par l’équipe de DJBooth.net et s’ouvrent alors les portes de Top Dawg, qui n’est pas passé à côté des qualités du jeune rappeur en pleine vingtaine. En mars 2013, il signe donc avec le label californien et son premier single sous leur égide sort dans la foulée : c’est Shot You Down.

Regardez : Shot You Down d’Isaiah Rashad

Alternant entre rap et chant, le tout avec les imperfections du débutant, Isaiah fait ses premiers pas dans la cour des grands avec cette diffusion en octobre dernier. Apprécié et remarqué pour son passage dans le cypher des BET Awards de 2013, Rashad marque de plus en plus les esprits et c’est donc logiquement qu’il se fait régulièrement citer comme MC en devenir et à surveiller particulièrement en 2014. Avec la sortie de son premier album en janvier dernier, Isaiah Rashad confirme le potentiel qu’on place en lui. 14 titres permettent de découvrir un peu plus son univers et sa musicalité, le tout avec le renfort de ses potes de TDE, de Schoolboy Q à Kendrick Lamar en passant par la protégée SZA.

Une des surprises de cet album est la vitesse à laquelle il passe. La première moitié se compose effectivement de morceaux de moins de 3:30 min dans sa majorité, sans pour autant donner l’impression de morceaux pas finis ou trop rapidement exécutés. Signe important de cohérence et d’homogénéité de l’album ! L’opus donne envie de se poser en bougeant la tête tranquillement (Webbie Flow (U Like), R.I.P. Kevin Miller, West Savannah) et sur sa deuxième moitié, Tranquility propose un démarquage du reste. Quelque peu différent du reste des morceaux posés mais parfois aidés de sonorités « southern », ce titre vient accompagner une introspection évidente du MC et dans la même veine, le coup de cœur de l’album va à Heavenly Father, dont la douceur saura vous séduire. En plus d’être bien réalisé (plus aussi débutant dans l’alternance des tonalités !), ce titre prend une saveur particulière quand on sait que le jeune homme a vu son père les abandonner lui et sa mère alors qu’il avait trois ans.

Regardez : Heavenly Father d’Isaiah Rashad

Comme pour boucler la boucle, l’album se termine par un remix de Shot You Down accompagné de Schoolboy Q et Jay Rock. 7 minutes qui sauront autant convaincre les fans de ces artistes déjà bien établis que ceux qui viendront découvrir le son et le flow d’Isaiah Rashad. Pas de doute, ce n’est qu’une question de temps pour que le MC cartonne à plus grande échelle, à condition cependant qu’il ose plus et n’hésite pas à proposer quelque chose d’original pour se différencier de ses camarades.

Découvrez la Pochette Surprise d’Heady & Posti

HEADYPOSTI_HEADER-ARTICLES

Heady & Posti, duo de rappeur orléanais, nous font découvrir leur univers dans leur premier projet intitulé Pochette Surprise. Voyons donc ce qu’il s’y cache.

Le ton est donné sur une intro jazzy et on comprend que ces mecs sont plutôt du genre à la jouer à la cool. A mesure qu’on avance dans le projet, nous découvrons un univers simple et bon enfant, à travers cette ode à la simplicité qu’est le morceau Amour et Eau Fraîche ainsi que le sympathique Dur à Cuire qui nous apprend qu’en réalité le meilleur ami de l’homme n’est rien d’autre que son canapé.

Bien sûr, ils nous font aussi part de leurs doutes et difficultés, parlant du temps qui passe et de l’appréhension de la mort inévitable avec Joe Black, de leur prise de risque continuelle dans Hors Pistes et de leurs démons via Monstre aux Plantes. Finalement le duo nous raconte les difficultés du quotidien et leur amour de la musique sur le morceau Envie de Son.

Regardez Envie de Son d’Heady & Posti :

Les orléanais nous livrent un projet à l’image de sa pochette, coloré avec une atmosphère légère. De l’interlude jazzy Pink Lady à son outro soul et porté par des productions efficaces notamment celles d’Astronote, qui signe 5 des 12 morceaux, Heady & Posti nous proposent un rap sincère et drôle, et ça fait du bien.

En écoute et téléchargement au prix que vous souhaitez sur BandCamp.

Game of Thrones : pas qu’une série télé

RALEIGHRITCHIE_HEADER-ARTICLES

En promotion de la saison 4 de Game Of Thrones débutant le 6 avril, HBO nous offre une mixtape intitulée Catch The Throne. Le projet ? Inviter de grands noms du hip hop et du reggaeton tels que Big Boi, Wale, Common ou Daddy Yankee, ainsi que quelques nouveaux talents comme Snow tha Product ou Dee Goodz, pour poser sur des instrus faites de samples tirés des épisodes de la série.

Résultat ? 10 titres propres et efficaces, chaque artiste faisant le boulot mais avec ses intros tirées d’épisodes et ses thèmes évidemment uniquement basés sur la série, ça ne prend pas pas aussi bien qu’espéré. L’univers de Game Of Thrones n’est pas suffisament présent et certaines instrus vont presque jusqu’à desservir le titre, telle que la fameuse mélodie du générique au refrain de Magazeen. A trop vouloir en faire, on en ressort étouffé par les références sans pour autant avoir été embarqué dans l’atmosphère de la série.

Et si finalement la vraie surprise musicale venait d’un protagoniste de la série ? En effet, l’acteur Jacob Anderson incarnant Grey Worm, le chef des immaculés rendus libres par la reine Daenerys, est également connu sous le nom de Raleigh Ritchie. Ce pseudonyme surgit courant 2013 avec un EP 3 titres intitulé The Middle Child mené par le morceau Stay Inside.

Regardez Stay Inside de Raleigh Ritchie :

Porté par une voix sobre et efficace, parsemé d’un flow que pourraient envier certains rappeurs, le premier opus est suivi début 2014 par son nouvel EP Black and Blue et le single Stronger Than Ever. Ces deux projet nous entrainent dans un RnB personnel et torturé, que le talent du comédien servent à merveille dans des clips inspirés et d’un grand esthétisme. Raleigh Ritchie semble donc être la vraie pépite musicale de la série, et on va assurément suivre son parcours musical avec attention.

Regardez Stronger Than Ever de Raleigh Ritchie :

Soklak + body painting = c’est beau

SOKLAKBODY_HEADER-ARTICLESCe n’est pas la première fois que nous vous en parlons, et vous avez tout à fait compris que nous sommes clairement fan de son travail tant musical que « pictural ». En effet, Soklak fait parti de ces artistes complet qui s’expriment de différentes manières, parfois derrière un micro, parfois derrière une bombe de peinture ou un poska. Nous vous avions présenté son travail précédemment et c’est avec plaisir aujourd’hui que nous partageons avec vous un de ses derniers projets.

Voici une petite vidéo toute en simplicité et en sensualité. Une jeune femme le dos nu, Soklak et son poska glissant délicatement sur elle pour y dessiner de jolies calligraphies le tout dans une ambiance musicale cuivrée et douce. Il n’y a pas à dire, quand l’art rencontre le hip hop, c’est souvent pour un très beau résultat que l’on vous laisse découvrir. Et comme le dirait l’artiste : « Maow. »

Regardez : Soklak Elgato’s body painting

Pour aller plus loin :

Battle Next Urban Legend 2014 : c’était mortel !

BNUL2014_HEADER-ARTICLES

Du côté de Sevran (région parisienne), il y avait des votes ce week-end. Les élections municipales en effet, mais aussi pour les prétendants à la troisième édition du Next Urban Legend et de ses battles ; Perrine vous présentait l’événement il y a quelques jours.

Tandis que la ville de Sevran nous livre sa fournée d’images, nous vous laissons plus bas nos images maison ainsi que nos impressions. En un mot, c’était terrible !

Nous sommes arrivés à la fin des qualifications, peu après midi. Peu de monde à ce moment-là, mais c’était bien avant la pause et la validation des différents danseurs qui allaient s’affronter lors de duels en 1 contre 1 côté hip-hop, break, popping, et locking. Début des hostilités autour de 15h30, juste après la présentation des 4 membres du jury, des danseurs qui sont là pour décider si oui ou non les 2 ou 3 dizaines de danseurs retenus iront plus loin ou non.

Tout au long de l’après-midi et sous l’œil bienveillant du maître de cérémonie (qui avait la classe, façon Shaft), des DJs (qui passaient tellement de bons sons !) et des invités à se produire sur scène, que ce soit les jeunes danseuses pleines d’énergie qui étaient là pour introduire les vétérans qui jugeaient les prestations scéniques ou bien le beatboxeur CJM’s qui a fait une double démo saluée d’une ovation du public. Extrait. (Le son sature à mort, mais c’est pas de notre faute !)

Regardez : la performance live de CJM’s au Battle Next Urban Legend 2014

Revenons à nos b-boys et b-girls : impossible de tous vous les présenter (on ne se rappelle plus des noms, faut dire la vérité) mais globalement c’était de haute volée. On retiendra avant tout une ambiance survoltée mais globalement un peu plus sage que dans bien d’autres battles. Les grands gagnants nommés sont Ness du côté popping, Dany Dan pour le break, Manu au locking (qui avait déjà remporté les éditions précédentes 2012 et 2013 du Next Urban Legend). Par contre nous avons loupé l’info concernant le gagnant côté hip-hop et c’est bien dommage car nous avons dû partir un peu avant la fin (confirmez-nous cela si vous avez l’info.)

Nous reviendrons l’an prochain quoiqu’il en soit, on vous invitera à y passer dès que nous aurons des infos sur la prochaine édition, toujours à Sevran en Seine-Saint-Denis.

Pages : Précédente 1 2 3 4 5 ... 167 168 Suivante