Tous nos articles "Regarde"

Wale dévoile un peu de The Album about nothing

WaleTAAN_HEADER-ARTICLES

Après avoir quitté le management du label de Jay-Z, Roc Nation fin août, Wale prend les choses en main et nous dévoile le trailer et un extrait de The Body de son prochain opus The Album About Nothing.

Écoutez : Wale feat Jeremih – The body

Si ce nouvel extrait avec le chanteur r&b Jeremih est sympathique mais pas très innovant, nous n’apprenons pas grand chose de plus dans ce trailer concernant l’album. 3:15 min de thérapie où Wale revient sur sa carrière, le fast comme les clichés : femmes, drogues, alcool, fête, clash dont celui avec Meek Mill. Le Maybach rappeur est nostalgique et en recherche constante de reconnaissance même si seul l’amour de ses fans le comble….

Beaucoup de blabla donc mais pas grand chose sur ce fameux album, juste l’apparition mystérieuse de Jerry Seinfeld, humoriste américain peu connu en France, qui apparemment joue un rôle dans ce retour. Chez Soul Ton Oreille, nous ne savons pas trop à quoi nous attendre, alors nous vous laissons vous faire votre propre opinion.

Regardez :  Wale – The Album About Nothing, le trailer

Straika D revient avec son Ragga Anthem

STRAIKA_HEADER-ARTICLESPour les amateurs de reggae-dancehall, vous connaissez probablement Straika D, figure phare du mouvement musical. Après un riche parcours entre les antilles et la métropole, son premier album Free d.o.m sort en 2004.
Il a toujours beaucoup œuvré pour l’underground, il a depuis enregistré des mixtapes et crée le label Legalize Hit en 2008. Il a participé à beaucoup de compilations et riddims et a travaillé de ce fait avec beaucoup d’autres artistes tels que Daddy Mory, Les Nubians, Jocelyn Beroart, Admiral T, Krys entre autres.
En 2014 il revient avec un nouvel album, produit par Rkf Production, In This Town qui sortira très bientôt. Mais pour vous faire patienter, on vous propose de découvrir tout de suite le premier single de cet album Ragga Anthem, qui est clairement le reflet de ce ragga qui nous a fait danser (enfin…pour les plus vieux d’entre nous). Venez vous plonger dans une bouffée de fraicheur en faisant un bond en arrière et laissez vos hanches balancer, il n’y a que ça à faire !

Regardez : Straika D – Ragga Anthem

Pour aller plus loin :

Hyleen Gil : un clip, un album, un concert

HYLEEN_HEADER-ARTICLESSouvenez-vous, nous vous la présentions l’année dernière, depuis Hyleen Gil avait partagé avec vous ses choix musicaux et nous avions eu la chance de la voir se produire à New York. La jeune chanteuse française fait son petit bonhomme de chemin et la rentrée 2014 est pleine de petits cadeaux pour vous. Alors dans l’ordre : son premier clip vient de sortir, pour annoncer la sortie de son premier album U & I, qu’elle défendra sur la scène du New Morning le 20 septembre prochain, pas mal n’est ce pas ?
Ne perdons pas de temps et regardons ensemble le clip du titre Can You Love Me en featuring avec Omar, rien que ça.

Regardez : Hyleen Gil featuring Omar – Can You Love Me

Tout en simplicité elle vous emmène dans son univers frais rempli de soul, ce qui donne évidemment très envie d’en écouter plus. Son album est déjà en pré-commande alors n’hésitez pas, vous aurez même le droit à 2 titres bonus. En plus d’Omar elle a travaillé avec des noms comme Frank McComb, Chris Dave ou encore Marcus Parker, c’est du bon, du très bon, et même s’ils ne seront pas sur scène avec elle, venez aussi l’applaudir sur scène le 20 septembre au New Morning.

Pour aller plus loin:

Critique : These days, l’album transitoire d’Ab-Soul

absoul_HEADER-ARTICLES

Si nous pensions qu’avec les succès de Kendrick Lamar et le très bon album de SchoolBoy Q, Interscope choisirait de mettre en lumière le moins célèbre de l’écurie Top Dawg Entertainment : Ab-Soul, il n’en est rien pour le moment ! C’est donc sous son label indépendant TDE et après avoir menacé de leaker s’il ne sortait pas plus rapidement, que l’opus These Days est venu nous titiller les oreilles. 2 ans après son dernier album Control System, nous nous demandons si cet opus ne servirait pas de test à Ab et son écurie afin de continuer la succès story de ce fleurissant label.

Les 4 premiers sons de cet opus ne vous éloigneront pas de l’univers de l’artiste. Ab-Soul, rappeur dit conscient, fait un bilan de sa situation personnelle et de sa vision du monde qui l’entoure et notamment l’argent, la perte de son ex-petite amie, sa maladie. Dans ces 4 morceaux l’empreinte TDE est présente dans les productions et on y retrouve la dernière recrue du label : SZA sur God’s Reign, ou encore SchoolBoy Q sur Hunnid Stax. Ces morceaux sont empreints des sujets favoris du rappeur : la drogue, la religion, l’argent, la fête, la nature, qui nous montre son talent derrière le micro et à l’écriture notamment sur les morceaux Dub Sac et Tree of life.

Regardez :  Ab-Soul feat SchoolBoy Q, Mac Miller – Hunnid Stax

Mais c’est avec la suite du projet que Ab-Soul risque de vous perdre surtout si vous êtes un fervent fan du natif californien. Les morceaux World Runners et Nevermind That sont assez loin de ce qu’on attend et ce n’est pas la présence de l’absent Lupe Fiasco et le bankable Rozay qui apporteront leurs lots d’originalité. Sur le morceau Twact, nous nous interrogeons sur le coté mainstream de ce morceau qui nous rappelle les sons des YG, Tyga, Kid Ink ou Chris Brown. Bien que peu gênant, l’essai n’est pas très concluant et si nous pouvions nous le permettre, nous lui conseillerions de rester un peu plus fidèle à lui même. Nous mettrons une mention spéciale pour le morceau Just Have Fun, surtout pour la deuxième partie qui n’est autre que le morceau These Days mais en beaucoup plus léger et qui vous donnera envie d’un bon moment de camaraderie très festif au bord d’une piscine ou autour d’un bon barbecue.

Écoutez : Ab-Soul feat The O’My’s – These Days

Après ce petit moment d’égarement, Ab-Soul continue de tester de nouvelles choses mais reste fidèle à son univers. Ainsi après l’interlude Kendrick Lamars, qui est le pendant du morceau de Ab-Soul Outro sur le projet Section 80 de K.Dot, Ab-Soul pousse la chansonnette sur Closure. Ce morceau en dérangera plus d’un à cause de sa musique et ces paroles empreintes de chagrins étouffants. Soul y évoque la disparition de son ex-petite amie et ses relations difficiles depuis avec la gente féminine. On notera la présence de Jhéne Aiko sur les refrains qui renforce le coté détresse et angélique qui plane dans ce morceau torturé.

Écoutez : Ab-Soul feat Jhéne Aiko – Closure

Les morceaux Feelin’Us, Ride Slow avec Danny Brown et Sapiosexual produit par un J.Cole pas très inspiré, sont de bons morceaux mais sans grand intérêt. Stigmata, deuxième extrait de cet opus dévoilé, est un excellent morceau qui doit son inspiration au The Cross de Nas. Dans ce morceau, Soul redevient ce rappeur conscient en confiant les blessures qu’il porte comme une croix et n’hésite pas à se comparer au Christ :

I’m more than a man, I’ve been died and rose again / Left these holes in my hands, so you know who I am ( je suis plus qu’un homme, je suis mort et j’ai ressuscité / Ces trous sont incrustés dans mes mains, donc tu sais qui je suis ).

Enfin pour conclure, l’opus se termine par W.R.O.H (We really Out Here), un morceau dont nous soulignons la prouesse de fin avec ce flot de paroles et de freestyle avec son ami JMSN mais un morceau long (23min qu’en même) qui nous laisse un peu sur la fin.

Regardez :  Ab-Soul feat Action Bronson, Asaad – Stigmata

Vous l’aurez donc compris, nous sommes très mitigés sur cet opus. Si le talent est indéniable, These Days est un album transitoire avant la sortie d’une petite bombe en 2015 comme promis. Même s’il garde son univers, nous espérons cependant que Soul ne succombera pas trop à certains de ses essais et gardera son originalité et son indépendance qui lui vaut d’être encore une pépite brute avant passage dans le mixeur des majors. Un nouveau challenge que nous ne manquerons pas de suivre.

Le Dancehall au pays du Soleil Levant

bosedancehall_HEADER-ARTICL

Nous savons que la scène street dance japonaise est très représentée et reconnue dans le monde mais ce que nous imaginions moins, c’est que le dancehall a, depuis quelques années, une place de choix parmi les jeunes japonais. C’est ce que nous explique, ce documentaire réalisé par Bose (l’un des spécialistes de matériel audio) à travers leur blog #ListenForYourself.

Pourtant très loin de la culture traditionnelle japonaise, nous apprenons que le reggae dancehall, a émergé dans la culture underground des années 90 avant de devenir une vraie philosophie de vie pour certains et surtout certaines japonaises. Ce documentaire de 6 min, nous montre à travers les parcours de célèbres représentants du pays (le groupe Yokohama, Batty Bom Bom qui a gagné le concours du dancehall Queen, le groupe de fille Illmatic Gyalz) comment cette musique et culture jamaïcaine a pris une place importante dans leur vie.

Documentaire : Scène cachée – Épisode 1 : Le Dancehall au Japon

Né d’une collaboration entre Bose et Facebook, Vice, Spotify, la série Scene Unseen (scène cachée) est une trilogie de mini-films et d’autres contenus visant à faire découvrir des scènes musicales uniques dans des lieux insolites. Et le deuxième volet, qui vient de paraitre sur la toile, est consacré à la scène indépendante de Mexico qui attire de plus en plus le public international.

Documentaire : Scène cachée – Épisode 2 : La scène indépendante mexicaine

Pages : Précédente 1 2 3 4 5 ... 175 176 Suivante