Tous nos articles "Ecoute"

Découvrez : Milla Brune

MillaBrune_HEADER

Milla Brune, anciennement connue sous le nom de Miss Camille, est originaire de Bruxelles. Elle a grandi dans un environnement musical aux sonorités classique, baroque et jazz. À l’age de 10 ans, elle perd son père et se réfugie alors dans la musique. Elle y trouve une passion, un exutoire qui l’aidera a s’exprimer malgré son introversion. Son style musical est pop, soul et jazz. On y retrouve également des empreintes africaines, urbaines, folk ou encore rythme and blues. Ces influences sont le fruit de nombreuses collaborations et tournées en Afrique de l’ouest et en Europe.

En 1997, elle s’associe á John Arcadius, un artiste de world acoustique d’origine béninoise. Elle intègre ensuite Zap Mama, le groupe féminin belgo-Zairois avec qui elle sillonnera le monde pendant plusieurs années au rythme de la world music.  En 2006, elle change de registre en rejoignant le rappeur américain GURU pour sa tournée européenne du projet Jammatazz. Un an plus tard, elle devient la chanteuse lead de l’artiste rap/afro Baloji avec lequel elle tournera en Europe, au Canada et au Brésil. En parallèle elle poursuit ses projets solo et sort en 2009 son premier EP nu-soul: There’s Love.

En 2012, elle sort son deuxième EP The Other Woman qui est tout simplement, un bijou musical. Les six morceaux qui le composent sont harmonieux et remplis d’émotions. Dans le creux de nos oreilles, Milla Brune pose sa voix forte et fragile pour nous confier ses craintes, ses joies et ses envies. Elle aborde des sujets profonds mais toujours sur un fond mélodieux et entraînant. On chantonne toujours après l’avoir écouté. Avec le morceau Make Me Feel Like I’m Nobody, elle nous entraîne tellement que l’on finit par bouger le popotin. On vous laisse tenter l’expérience !

Écouter: Milla Brune – Make Me Feel Like I’m Nobody

Alors, dites-nous tout, vous l’avez remué ? Nous, oui, comme à chaque fois ! Dans Little Girl, elle confie qu’elle détestait sa personne et sa vie mais que, ça, c’était avant ! Une fin heureuse que l’on perçoit à travers la mélodie pop pétillante qui accompagne ses paroles. Struggling est également un morceau phare de ce deuxième maxi. Elle y parle de ces blessures logées en nous sans que personne ne se doute de leur existence et contre lesquelles le temps ne peut rien. Un morceau magnifique que nous nous devons de vous faire découvrir.

Regarder: Milla Brune – Struggling

En novembre 2013, elle sort son dernier projet Nervermind sur lequel on retrouve quatre morceaux nuancés, frais, cohérents, sobres et mélodieux. Bref c’est excellent ! Nous vous laissons avec Nevermind, le titre éponyme de l’EP et Boxes notre chouchou. Le premier vous fera danser sur un son groove, rock et électro. Et le deuxième, en plus de vous apaiser et vous réchauffer de l’intérieur, vous donnera matière à réfléchir: « Tryin’ to tell you, who you are and everything that you are supposed to feel, to fit into their boxes, we can’t get out » (qu’on pourra traduire : On essaie de te dire qui tu es et ce que tu dois ressentir, mais à trop vouloir rentrer dans une case, on finit pas ne pas pouvoir en sortir). L’album est prévu courant 2014 et soyez en sûrs, STO sera sur le coup !

Regarder: Milla Brune – Nevermind

Écouter: Milla Brune – Boxes

Pour aller plus loin :

Les choix musicaux de… Tifayne

LESCHOIXDETIFAYNE_HEADER

Aujourd’hui, nous allons faire nos crâneurs, bah oui on a le droit ! Parce que vous êtes nombreux a avoir été séduit par la voix de Tifayne samedi soir lors de son passage dans le télé crochet The Voice, sauf que nous, cela fait déjà bientôt 3 ans que sa voix nous a séduit, héhé ! Soul Ton Oreille, dénicheur de talent depuis des générations.

Après un passage remarqué dans l’émission Taratata en 2011 et le très beau clip de son titre Healed, nous attendions la suite avec beaucoup d’impatience. Nous sommes donc ravis de la voir de nouveau sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des oreilles de chacun, en espérant que cette expérience l’emmènera suffisamment loin pour lui permettre de souler beaucoup plus nos oreilles. C’est avec joie qu’elle partage donc un peu de son univers avec vous, en vous proposant ses 3 titres de prédilection, que vous pouvez découvrir ici.

Regardez : Ed Sheeran – The A Team

Regardez : Hiatus Kayote – Breathing Underwater

Regardez : Maxwell – This Woman’s Work

Pour aller plus loin :

Major Lazer dévoile Aerosol Can avec Pharrell

Majorlazerapocalypse_HEADER

Le collectif de Diplo, Major Lazer, revient plus rapidement qu’on ne pouvait l’imaginer avec le premier extrait de leur prochain EP Apocalypse Soon qui devrait sortir le 25 février prochain. Sur Aerosol Can, Major Lazer s’entoure de l’incontournable Pharrell Williams qui a revêtu son costume de rappeur Skateboard P pour un son plus qu’efficace à base de « bum bum bum bum ».

Écoutez : Major Lazer feat Pharrell – Aerosol Can

Ce nouvel EP devrait comporter 5 titres avec notamment des featuring de Sean Paul, Machel Montano et Mr Fox. Nous devrions donc retrouver la fête, le soleil et les booty shake au bord de la piscine comme à leur habitude. D’ailleurs en attendant, voici un petit teaser de ce qui vous attend.

Regardez :  Major Lazer – Teaser Apocalypse Soon

Et comme Diplo est généreux et certainement impatient, il a envoyé du très lourd lors d’un mix pour la radio BBC, durant lequel il n’a pu s’empêcher de dévoiler quelques titres de cet EP, bien sur !

Écoutez : Major Lazer Mix BBC Radio

Critique : Alchemist & Evidence sont les Step Brothers

STEPBROTHERS_HEADER-ARTICLES

A votre gauche, Evidence – rappeur, producteur californien membre des Dilated People. A votre droite : Alchemist – DJ, rappeur, producteur entre autres de Nas et Eminem. Associez les deux et voilà Step Brothers, à mi-chemin entre le délire de potes et le « super-groupe » comme on en rêve souvent. Avec un album sorti il y a quelques jours, Lord Steppington, l’union des forces est officialisée et c’est une évidence (!!!), ces 14 titres démontrent des qualités indéniables.

Annoncé déjà en 2009 et prêt depuis un an, ce projet aura mis son temps à mûrir et se lancer, amenant au passage quelques invités pour compléter un casting 5 étoiles : Oh NoAction Bronson, Blu, Roc Marciano entre autres. On a aussi droit au retour via The Whooliganz de Scott Caan derrière un mic. On ne doute pas que comme nous, vous ne vous attendiez pas à entendre un blondinet d’acteur au micro sur un projet hip hop plus que lourd.

Regardez : Step Masters de Step Brothers

Parlons-en de la lourdesse : les productions magistrales de Alchemist (à l’exception de Byron G produite par Evidence) portent haut et fort les ingrédients indispensables au secouage de tête. Des boucles courtes, de la basse au max, des samples dispersés ça et là, des scratchs mesurés, du boom-bap en veux-tu en voilà… Rien à redire niveau production, on achète et on se fait embarquer tout au long des 48 min de l’album dans un battement de mesure sans trop de retenue.

Ecouter : See The Rich Man Play de Step Brothers feat. Roc Marciano

Lyricalement, on est un niveau en dessous par contre. C’est ici qu’intervient l’étiquette « album de potes », puisque les amis ou demi-frères, viennent poser sans prétention aucune, sans vraie originalité, et la spontanéité mise dans l’enregistrement de l’album se retrouve là. Jamais légers dans le ton (à part sur le plus volubile Mums in the Garage featuring Action Bronson) mais jamais graves dans leur message pour autant, on y verrait presque un paradoxe, qui n’enlève rien à la qualité auditive mais perd un peu l’oreille dans l’exploration du contenu de Lord Steppington.

Un album qui fleure bon le rap des années 1990, qui nous rappelle les Beastie Boys parfois, qui nous rend mélancoliques par certains de ses samples. Un opus qui voit ses invités poser comme chez eux, sans surprise au mic, sans étonnement au déroulé des 14 morceaux, comme si tout avait été écrit, composé, réalisé tranquillement, sans pression entre potes. Un projet sans prétention mais qui fait le boulot.

Pour aller plus loin :

OVNI : King Krule, le darkwaver britannique

King_Krule

Avant même de le présenter, nous vous laissons l’écouter afin que vous compreniez ce qui lui vaut l’étiquette d’ovni. Le morceau Rock Bottom, que vous allez découvrir (enfin peut-être) est sorti en 2011 et figure parmi les titres phares de King Krule.

Écouter : King Krule – Rock Bottom

Alors ? Eh non, pas de doute, c’est un ovni ! King Krule, de son vrai nom Archy Marshall, a été élevé  à la pop anglaise, au ska et au punk. Vous l’aurez donc compris : il est anglais. Il a grandi à Dulwich dans le sud-ouest de Londres où il a étudié à l’école de Forest Hill puis de 2008 à 2011 à la fameuse Brit School. Il commença sous le nom de Zoo Kid et en 2011, il opta pour King Krule en référence au film King Creole d’Elvis Presley et au chanteur Kid CreoleÀ 19 ans seulement, King Krule est déjà parvenu à se créer un univers bien à lui : un mélange de dark wave, new wave, indie, pop, hip hop et rockabilly.

La magie de King Krule nait principalement de la rencontre improbable entre une voix et un physique. En effet, sa voix est grave, rauque, brute, sans fioritures aucunes alors que ses cheveux roux irlandais, son corps frêle, long et son teint blafard lui confèrent un physique friable. Son accent cockney est également un élément important, il allonge les voyelles comme personne. Cela donne l’impression qu’il a besoin d’extérioriser un dégout, une douleur, un déchirement, une désillusion ou une rage triste.

En 2010, en tant que Zoo Kid, il auto-produit son premier album intitulé U.F.O.W.A.V.E. Mais attendez une minute! « U.F.O » comme dans Unidentified Flying Object ? Mais ça ne veut pas dire O.V.N.I en français?  Ben bravo STO, en plein dans le mille ! Blague à part, U.F.O.W.A.V.E est composé de sept morceaux dont Out Getting Ribs qui ouvre l’album. On vous laisse découvrir le clip :

Regarder : King Krule – Out Getting Ribs

C’est en jouant ce morceau sur la scène du Midi Festival de Hyères en juillet 2011 que la carrière de King Krule s’est envolée. La même année, il sort King Krule EP sous le label True Panther puis les morceaux Rock Bottom et Octopus sous le label Rinse. Le 24 août 2013, il sort son dernier et bel album Six Feet Beneath The Moon composé de 15 titres et qui s’ouvre avec le super morceau Easy Easy dans lequel il crie sa résignation : « When positivity seems hard to reach, I keep my head down and my mouth shut ». Voici le clip.

Regarder : King Krule – Easy Easy

Il y a 10 jours, 20Syl a sorti un remix très réussi d’Easy Easy avec des sonorités entraînantes de hip hop et d’électro. C’est pour vous, c’est cadeau !

Écouter : 20Syl (Hocus Pocus) – Easy Easy Remix

Sur Six Feet Beneath The Moon, que l’on vous recommande chaudement, nous avons un coup de cœur pour les morceaux Border Line et Baby Blue, la touche douceur de l’album. Vous l’aurez compris, l’ovni King Krule a définitivement pris son envol. Nous espérons vous avoir donné envie de le suivre dans son voyage que l’on souhaite long et sans embûches.

Pages : Précédente 1 ... 8 9 10 11 12 ... 113 114 Suivante