Vidéos : No Church in The Wild et Exodus 23:1

 

Que l’on ait ou pas aimé Watch The Throne de Kanye West et Jay-Z, il faut admettre que le titre No Church In The Wild est de ceux qui mettent tout le monde d’accord de par l’originalité du traitement accordé à la religion, mais aussi grâce à une boucle musicale et un refrain offert par Franck Ocean qui reste en tête des journées entières. Si on vous reparle aujourd’hui de cette chanson, c’est parce que le clip réalisé par Romain Gavras est sorti et est une véritable réussite visuelle, que l’on peut voir et revoir avec plaisir contrairement à la vidéo de Ni**as in Paris. On y retrouve toute la violence d’une manifestation qui sonne comme un écho à la répression actuelle de la grève québécoise par la police ou encore aux révolutions arabes qui durent depuis le printemps dernier. L’inspiration n’a donc pas manqué au réalisateur qui permet au duo de présenter à son public un clip qui ne laissera personne indifférent :

-

«What’s a God to a non-believer who don’t believe in anything ? » dit Franck Ocean… Un non-croyant, ce n’est en tout cas pas ce qu’est Pusha T ! Le jeune rappeur du label GOOD Music revient lui aussi avec une chanson qui montre encore une fois l’influence de la religion sur le rap américain. Il va jusqu’à donner le nom d’un exode de la Bible pour titrer son dernier clip, Exodus 23:1. «Tu ne colporteras pas de fausses rumeurs. Tu ne prêteras pas la main au méchant en témoignant injustement » : vous l’aurez compris, on est ici face à un bon vieux beef du gangsta rap à l’américaine, et la cible de Pusha T n’est autre que Drake et indirectement Lil Wayne qui répond sur Twitter.

http://youtu.be/F8Day6CQi00?hd=1

La violence n’est pas rare dans le rap, mais avec ces deux clips du jour, elle a rarement été aussi belle.

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article. Soyez le premier à en laisser un !

Laissez un commentaire