Artiste : Les toiles de Sam Spratt

 

Nous vous avions déjà présenté l’artiste Dale Edwin Murray, ou encore Steven Lopez et Yann Couedor il y a quelques mois, aujourd’hui c’est au tour de Sam Spratt de passer au grill et de venir exposer ses œuvres devant vos oreilles.

Sam Spratt est un jeune artiste New Yorkais de 23 ans, et c’est dans cette ville qu’il y développe son art. Après ses études il décrocha son premier boulot d’illustrateur chez Gawker Media. Une expérience plutôt réussie étant donné que c’est grâce à ses illustrations dans ce magazine qu’il s’est fait connaître du grand public.

C’est donc avec grand plaisir que nous venons vous présenter son travail aujourd’hui. Mais comme vous vous en doutez, étant donné que nous sommes sur un site musical, il fallait bien qu’il y ait un évènement spécial pour que nous décidions de mettre en avant un illustrateur. Cet évènement est en réalité 4 portraits qu’il a réalisé l’année passée. Ont été retravaillé par ses soins Sieur Kanye West, Mlle Rihanna, Mr Nate Dog et Lady Amy Winehouse. Voyez donc le résultat ci-dessous.

La particularité de Sam Spratt est qu’il ne limite jamais ses œuvres à une seule signification ou un seul effet. Comme vous pouvez le voir ci-dessus, sur le portrait de Kanye West on a une impression de relief suggérée par plusieurs couches de peinture, et pourtant, ce n’est rien d’autre que du dessin. Amy Winehouse a eu le droit à un traitement particulier, car en plus d’avoir le visage affublé de tout plein de jolis noms d’oiseaux, on peut facilement voir qu’il lui a fait prendre la position de la célèbre Joconde de DeVinci, voire même peut être La Vierge Marie pour ceux qui osent voir un peu plus loin avec le cercle jaune au dessus de sa tête qui pourrait être une auréole. Après, chacun peut se faire sa propre interprétation du travail de Sam Spratt et c’est ça que l’on aime. Nous vous laissons donc vous faire votre propre idée sur sa vision de ces 4 artistes, et de lui même avec en bonus : son auto-portrait.

Mots-clés : , , , , , , ,

Laissez un commentaire