Découvrez : le rêve américain de Stalley

 

stalley-soultonoreille

Stalley… Certains connaîtront, d’autres non… Si ce nom ne vous dit rien, permettez-nous de revenir sur son parcours et son histoire. Nous voici donc à l’époque où, malgré une carrière prometteuse de basketteur professionnel, le jeune Kyle Myricks de son vrai nom, se voit contraint de mettre fin à son rêve d’athlète à cause d’une blessure persistante.

Le rappeur de l’Ohio choisit alors de se focaliser sur son autre passion, la musique. Et comme le veut l’adage : le malheur des uns fait le bonheur de nos oreilles !

On peut dire que le barbu a su retomber sur ses pattes : en 2008, en collaboration avec son compatriote de l’Ohio le DJ Terry Urban, Stalley délivre sa première mixtape Goin Ape et fait déjà, en tournée, les premières parties du grand Yasiin Bey. Ce sera pourtant son second projet, la mixtape MadStalley : The Autobiography sortie l’année suivante qui lui apportera la popularité. Des grands noms qui vous diront d’ailleurs quelque chose, comme Nike ou encore ESPN, feront alors appel à lui pour des collaborations. Il faudra ensuite au fans patienter deux ans avant qu’il ne revienne sur la scène musicale avec Lincoln Way Nights (Intelligent Trunk Music). On lui pardonnera l’attente aussitôt après l’écoute de ce troisième projet ! Toujours dans la lignée de ses précédentes mixtapes, la musique de Stalley est un savant mélange de hip hop et de soul. Même s’il prouve encore une fois être particulièrement doué pour choisir ses sons, ne passez pas à côté des textes car s’il sait soigner la forme il n’en néglige pas pour autant le fond.

C’est ainsi qu’il est remarqué par Rick Ross qui décide illico de le signer sur son label Maybach Music Group. Pour l’occasion Lincoln Way Nights (Intelligent Trunk Music) repasse par la case mixage entre les mains du producteur Young Guru (derrière The Blueprint 3 de Jay-Z), et se voit ajouter à la liste des chansons 4 titres inédits dont en bonus Lincoln Way Nights (Shop) qui reçoit un nouveau couplet du désormais boss de Stalley, Rick Ross. Et hop, la mixtape devient un album, Lincoln Way Nights : Deluxe Edition.

Regardez : Lincoln Way Nights (Shop Remix) feat. Rick Ross

Et si de son passage chez MMG les fans appréhendent un virage du rappeur vers un rap bling bling à l’image de son patron, il ne manque pas de les rassurer en glissant une ligne pour eux dans le morceau God’s Child. En attendant l’arrivée de son prochain projet Savage Journey To The American Dream, Stalley offre aussi régulièrement et gratuitement une série de morceaux inédits intitulés Songs By Me, Stalley, par le biais de son blog 330 (baptisé ainsi en l’honneur de sa ville à laquelle ne cesse de rendre hommage).

Ecoutez : Mind Made Up (produit par Chad Hugo)

Alors, conquis par l’univers de Stalley ? Si vous attendez tout comme nous la sortie de Savage Journey To The American Dream, sachez qu’une date de parution n’a été donnée que lorsque Stalley a atteint 50 000 abonnés sur Twitter : c’est maintenant chose fait et on sait donc que l’album sortira le 30 mars prochain… Alors pour suivre l’activité de Stalley, n’oubliez pas son blog et Twitter !

Mots-clés : , , , , , , , ,

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article. Soyez le premier à en laisser un !

Laissez un commentaire