Critique : King or The Fool, un coup de bluff ?

 

Après littéralement des années de gestation et plusieurs reports, The World Famous Tony Williams (qui s’est baptisé ainsi afin d’être dissocié du célèbre batteur de jazz  dans les moteurs de recherche) a enfin rendu public son premier essai solo King or The Fool, disponible depuis le 14 février dernier. Longtemps associé à Kanye West pour ses vocalises sur de nombreux tubes (le dernier en date étant All of The Lights), il était donc temps que Tony vole de ses propres ailes. Pour le meilleur et pour le pire ?

Si une chose est sûre, Tony Williams nous montre ici son vrai visage. Quelque peu éloigné de l’esprit hip-hop auquel il nous avait habitué avec des titres comme We Major (mais pas si loin que ça, vous verrez pourquoi), Tony Williams nous avait fait part de son intention de remettre le vrai RnB sur le devant de la scène vu qu’il regrettait le fait que le Rhythm & Blues actuel soit trop teinté de hip-hop, malgré son amour des deux genres. Cette direction se traduit par un résultat plus mature que la moyenne et à mille lieues de ce qu’un Chris Brown ou autre Trey Songz proposent aujourd’hui. Un bon point donc, qui avec la voix si particulière de Tony a de quoi nous proposer un album de qualité ; et on ne s’est pas trompé. Ainsi c’est le titre One is Two qui se charge d’ouvrir les hostilités, chose qu’il fait plutôt bien avec son rythme entrainant et surtout une instru’ de qualité, un des points forts de l’album d’ailleurs. Bink!, Kanye West, Hit-Boy ou encore No I.D. (pour ne citer qu’eux) ont tous contribué aux beats de l’album et le résultat est probant. D’ailleurs, le mixing de l’opus entièrement réalisé par l’ingénieur-son John Stewart apporte sa pierre à l’édifice, puisque la plupart des productions ne sonnent pas comme elles le devraient, et ce dans le bon sens du terme. On se retrouve donc avec des chansons comme Another You (produit par Bink!) qui ne ressemble pas vraiment à ce dont il nous a habitué sur ses productions antérieures.

Ecoutez : Tony Williams feat. Kanye West - Another You

Tony Williams n’est pas une machine à tubes à proprement parler, ceci dit King or The Fool est réglé sur un maître-mot du début à la fin, le mot « consistance. » On alternera donc entre différents types de morceaux, de nombreuses ballades (Everything About You, This Place, Sleepover et sa sublime guitare etc.) à des titres plus rythmés comme l’est I Know You Missed It (un des meilleurs morceaux de l’album, produit par Hit-Boy), un titre mêlant orchestre et éléments hip-hop à sa partie vocale où même John Legend participe, strictement rien n’est à jeter. A côté de cela, Dreamin of Your Love 2012 en featuring avec The Kid Daytona ajoute aussi une belle touche détente grâce à son rythme décontracté et entrainant, où l’on retrouve cette fois-ci Kanye West à la production. N’oublions pas les fantastiques All the King’s Horses et enfin King or The Fool le titre éponyme clôturant l’album. Solide et loin d’être décousu, au final cet album est tout simplement incontournable pour tous les amateurs de RnB, un album qui, comme le bon vin, saura se faire encore plus apprécier avec le temps qui passe.

Regardez : Tony Williams – Sleepover

Pour aller plus loin :

- A (re-)découvrir, notre interview de Tony Williams.
- Acheter : Tony Williams - King or The Fool (iTunes)
- Retrouvez Tony Williams sur Twitter

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Commentaires Feed

  1. Rafik - 21/02/2012 à 10 h 20 min

    Hhhmmm, qu’est-ce que ça fait du bien un peu de douceur musicale :D Ambiance Brian McNight (pas sûr de l’orthographe)/Luther Vandross… Non ?

    Répondre

Laissez un commentaire