Critique : Prenez la route avec C2C

 

On vous en parlait à l’occasion de la sortie du clip de F.U.Y.A. Les C2C sont aujourd’hui de retour sur Soul Ton Oreille grâce à la sortie lundi dernier de leur EP Down The Road. Six titres pour quatre DJs qui méritent amplement les honneurs avec ce maxi qui rappelle la place et l’importance du djing dans le hip hop.

Eh oui, rappelez-vous : lors de l’émergence du mouvement, le personnage central des block parties était bel et bien le DJ et surtout, ses platines représentaient l’instrument ultime. Le maître de cérémonie et son mic ont ensuite pris plus de place, occupant dorénavant et plus qu’à raison parfois le devant de la scène. Alors vous pensez bien que quand les quadruples champions du monde DMC ont annoncé la sortie de cet EP, on s’est réjouis. Et à raison : Down The Road s’écoute sans modération tant il est impeccablement réalisé et fait plaisir à écouter.

Sur le titre éponyme, on s’imagine bien sur le macadam, pourquoi pas la mythique Route 66 avec du blues dans les oreilles, survitaminé ici par des samples bien choisis. Avec Arcades, on se retrouverait presqu’au milieu d’un jeu vidéo : ne manque qu’un clip en 8-bits et la boucle est bouclée. Grâce à Someday, la place de la soul et du jazz ainsi que leur influence sur la scène hip hop trouve ses lettres de noblesse, avec une musicalité rappelant les productions d’Hocus Pocus (évidemment, quand on a 20syl et Greem dans le collectif, comment ne pas y voir du HP nous direz-vous ?). The Beat quant à lui rappelle que sans instrumental, pas de chanson : « the beat is my native language » et on ne leur reprochera pas ! Le plus déconcertant ? Des passages dignes des Beastie Boys qui passent sans que cela ne choque et avec un plaisir non-dissimulé sur ce titre presque classique sur la forme mais finalement surprenant. On enchaîne ensuite avec F.U.Y.A. : vous l’aurez déjà lu chez nous, ce titre est un joyeux mélange de genres présenté dans un clip plus que réussi où les quatre compères s’en donnent à coeur joie. Le maxi se termine par un remix de Down The Road qui nous ramène du côté du berceau du rap, le travail d’Irfane donnant au titre un aspect qui nous rappellera New York avec ses sirènes et ses sonorités électro-rap plus qu’assumées.

Vous l’aurez compris, Down The Road vaut largement le détour et met l’eau à la bouche en attendant la sortie d’un album complet. Ne boudez pas votre plaisir, les six titres de ce maxi vont faire du bien à vos organes auditifs. En tous cas il fait du bien aux nôtres.

Ecouter Down The Road :

Pour aller plus loin :

Photos : Quentin Curtat

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Commentaires Feed

  1. SoulYmaN - 02/02/2012 à 12 h 51 min

    Down The Road + The Beat > Tout le reste.

    Répondre

Laissez un commentaire